Des peines de 20 ans de prison ferme ont été requises, lundi, par le Procureur général près la Cour d’appel militaire de Blida dans le procès en appel à l’encontre des accusés dans l’affaire de complot contre l’autorité de l’Etat et de l’Armée, rapporte l’APS en citant un avocat de la défense, Farouk Ksentini. La matinée de la 2ème et dernière journée de ce procès a vu la présentation du réquisitoire du Procureur général, qui a requis des peines de 20 ans de prison ferme à l’encontre de chacun des quatre accusés, à savoir Saïd Bouteflika, Mohamed Mediène, Athmane Tartag et Louisa Hanoune, a indiqué Me Ksentini. L’après midi sera consacré aux plaidoiries du collectif de défense des accusés, a-t-il dit, rappelant que la séance de la matinée a vu la présentation des plaidoiries de la défense de l’accusée Louisa Hanoune. A noter que tous les accusés ont comparu à l’audience de la matinée, à l’exception d’Athmane Tartag, a souligné Maître Farouk Ksentini, prévoyant la prononciation du jugement définitif dans cette affaire, lundi soir. Code pénal ».

Lire également l’article de « Reporters »: « Procès en appel de Saïd Bouteflika, Mohamed Mediène, Athmane Tartag et Louisa Hanoune : Accusés et témoins entendus par le juge« 

Plus de détails dans nos prochaines éditions