Les journalistes lauréats de la 1ère édition du «Prix Réda Hamiani de la presse économique» initié par la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) ont été récompensés lors d’une cérémonie organisée samedi soir à Alger. Ayant pour thème «L’économie nationale: Les défis de la relance et de la diversification et les leviers de la croissance», ce prix récompense les journalistes de la presse écrite, électronique, radiophonique et télévisuelle pour leurs articles, enquêtes, émissions et reportages, qui traitent du thème choisi, publiés ou diffusés entre le 01 janvier et le 31 aout 2021. Le jury a attribué cinq prix aux participants à ce concours. Le premier prix d’Excellence a été remporté par le journaliste du journal El Watan, Said Rabia. Le second prix d’Excellence est revenu au journaliste de la chaine Echourouk TV, Chems-Eddine Assi. Pour ce qui est du prix du Mérite, le jury a plébiscité le journaliste du journal Horizons, Amokrane Hammiche. Le premier prix d’Encouragement a été remporté par la journaliste du journal El Djoumhouria, Zakia Kebir, alors que le second prix de la catégorie a été décerné à la journaliste de la radio nationale Chaine 1, Farida Hamdi. En plus de ces trophées, le jury a décerné, à titre posthume, un prix au journaliste spécialisé en économie, Illies Sahar, décédé en mois de septembre dernier. Lors de son allocution, le président de la CAPC, Sami Agli, a qualifié cette cérémonie de «très importante» vu qu’elle rend hommage à un homme qui «a beaucoup donné à l’économie algérienne (Réda Hamiani)», saluant la participation des journalistes à cette première édition de ce prix, tout en félicitant les gagnants. M. Agli a indiqué que le CAPC veut «vulgariser» le débat économique à travers les médias nationaux tout en encourageant les travaux journalistiques. Ont assisté à cette cérémonie le nouveau ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar et le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnel, Yacine Merabi. Parmi les invités figurait également le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Redha Tir, ainsi des représentants diplomatiques en Algérie.
(APS)