Même s’il réalise la meilleure saison de sa carrière, Andy Delort n’a pas pu être élu Meilleur joueur africain en Ligue 1 française. En effet, le Prix Marc-Vivien Foé est revenu à Gaël Kakuta (RC Lens/RD Congo) qui a succédé à l’Algérien Victor Osimhen au palmarès. L’Algérien a terminé derrière et, étonnamment, il était décroché de manière significative dans le suffrage.

Par Mohamed Touileb
Décidément, le parcours collectif du club a influencé l’attribution du sacre. Sur le plan personnel, Delort présente des statistiques remarquables. Si le Montpellier HSC a, pendant longtemps, été dans le coup pour décrocher une place européenne, c’est en grande partie grâce au natif de Sète.

Le parcours du RC Lens avantagé le lauréat
Avec 14 buts et 10 passes décisives en 29 apparitions en Ligue 1 Uber Eats, le Fennec a été décisif dans nombreuses rencontres. Aujourd’hui, les Montpelliérains pointent à la 8e place avec 51 unités après 37 journées. Malheureusement, ils ne pourraient pas accrocher un ticket vers l’Europa League UEFA. C’est l’Olympique lyonnais et l’Olympique Marseille qui se sont assurés les deux « pass » pour la C3 alors que le RC Lens (6e, 56 points) semble bien placé pour jouer les barrages de ladite compétition.
A partir de là, la présence de Tino Kadawere (10 buts et 3 passes D en 33 rencontres avec l’Olympique lyonnais) et Gaël Kakuta (11 réalisations et 5 offrandes en 34 apparitions avec le maillot lensois), était susceptible de peser dans le vote. Et c’est ce qui s’est passé. Si Delort (118 points) a réussi à se placer devant Kadewere (70 points), Kakuta (219 points) a pu le devancer au classement devenant le premier Congolais à gagner cette récompense. Le Lensois a été plébiscité par un jury composé de plus de 100 journalistes spécialistes du football français et africains à partir d’une liste de 11 joueurs préalablement établie par les services des sports de RFI et France 24.

4e Algérien sur le podium final
Ainsi, Delort ne sera pas le premier international algérien à se voir décerner cette distinction bien qu’il semblait avoir des chances sérieuses de se le voir décerner. Surtout qu’il s’est distingué par des prestations de très haute qualité tout au long de l’exercice. Au final, il se contentera d’une seconde place et de figurer sur le podium. Somme toute, l’Algérie vient de placer un joueur sur le podium du Prix Marc-Vivien Foé pour la 4e fois en 13 éditions. Après Rachid Ghezzal (3e) en 2016, Ryad Boudebbouz (2e) en 2017 et Islam Slimani (2e) en 2020, Delort est dans le trio final pour la version 2021.
In fine, il est utile de rappeler que deux autres Verts étaient en lice dans ce concours. Farid Boulaya et Alexandre Oukidja, qui évoluent au FC Metz, étaient retenus dans la première liste de onze prétendants. Cependant, les deux Messins ont été écartés des 3 derniers finalistes.