L’inflation en Algérie a atteint un taux annuel de 2% en septembre dernier, selon l’Office national des statistiques (ONS). Ce calcul concerne l’année qui va d’octobre 2019 à septembre 2020, faut-il le préciser, et la comparaison se fait par rapport à la période allant du mois d’octobre 2018 à septembre 2019.
Concernant l’évolution des prix à la consommation sur le seul mois de septembre dernier, elle a augmenté de 1,1% par rapport à août de la même année, ajoute l’ONS. Une hausse qui se justifie d’abord par le relèvement des prix des biens alimentaires, de 2,2% provoqué notamment par l’augmentation des prix des produits alimentaires agricoles frais en septembre dernier par rapport au mois d’août.
Ces produits ont connu une augmentation de 4,7%, suite à une hausse considérable (+27,1%) affichée par les prix des fruits frais, alors que celle des légumes a été de 7,4%, contre 9,8% pour le poulet et 0,5% pour les œufs. Dans la même catégorie des produits alimentaires agricoles, seule la pomme de terre a vu ses prix régresser (-9,8%) durant le neuvième mois de l’année en cours par rapport au mois qui l’a précédé, souligne l’office. Contrairement aux produits alimentaires frais, ceux fabriqués industriellement ont connu une légère baisse de 0,13% poursuit la même source. Les prix des produits manufacturés, quant à eux, ont augmenté de 0,5%, alors que ceux des services ont stagné.
Les prix des groupes «habillement-chaussures» ont connu une hausse de +1,44%, ceux de l’éducation, culture et loisirs +1,38%, du groupe de santé, hygiène corporelle 0,21% et transport et communication +0,1%, fait savoir encore le rapport de l’ONS.
Comparés à ceux du mois de septembre 2019, les prix à la consommation du même mois 2020 ont affiché une augmentation de 1,4%, poursuit l’office. Le groupe des produits alimentaires durant la même période de comparaison a, pour sa part, connu une baisse de près de 2%, cette variation est due, essentiellement, à une baisse de – 4,83% des prix des produits agricoles frais, dont notamment la viande de poulet (-23,3%), la pomme de terre (-26,7%), et enfin les légumes frais (-10,2%). Les produits alimentaires industriels ont augmenté de 0,9%, les biens manufacturés (+5,66%) et les services (+0,75%). Concernant l’évolution des prix à la consommation durant les neuf premiers mois de 2020, ils ont augmenté de 2,09% par rapport à la même période l’année dernière, marqués par une légère baisse des biens alimentaires (-0,47%), les produits agricoles frais (-1,60%), alors que les produits alimentaires industriels ont augmenté de 0,65%. Durant la même période, les prix des biens manufacturés ont connu une hausse de près de 5,2% et ceux des services près de 2% durant les neuf premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période en 2019.
Pour rappel, le taux d’inflation en Algérie a atteint 2% en 2019. Il passerait à 4,08% en 2020, selon la Loi de finances de la même année. Ce taux poussera encore vers le haut en 2021, pour atteindre 4,5%, prévoit le PLF de l’année prochaine, justifiant «une légère accélération» par «la baisse de la consommation et des revenus des ménages et des sociétés, suite à l’exécution des instruments de la politique monétaire».
En 2022, l’inflation connaîtra un léger recul pour se situer à 4,05%, puis remontera de nouveau en 2023, pour atteindre 4,72%, prévoit encore le PLF 2021. n