«Toutes les conditions» sont réunies pour permettre aux représentants de la presse étrangère accréditée en Algérie d’exercer leur métier, a affirmé, mardi à Alger, le ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer. «L’Algérie offre toutes les facilités aux correspondants des médias étrangers pour leur permettre d’exercer leur métier et ce, dans le respect des règles d’éthique et de déontologie», a déclaré M. Belhimer, lors de la cérémonie de remise des accréditations à des représentants des médias étrangers accrédités en Algérie. A cette occasion, le ministre a tenu également à adresser ses «encouragements» aux professionnels de la presse nationale assurant leur mission «dans des conditions difficiles» en raison de la pandémie du Coronavirus, citant «les difficultés de circulation, l’éloignement de leurs familles et des sièges de leurs médias». Aux côtés du ministre de la Communication, étaient notamment présents à cette cérémonie les représentants des ministères des Affaires étrangères (MAE), Abdelaziz Benali Cherif, de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Laidaoui Hamouda, ainsi que le Directeur général d’Algérie Presse Service (APS), Fakhreddine Beldi. Une cinquantaine de représentants de médias étrangers se sont vus remettre leurs accréditations, ou la reconduction de celles-ci pour la majorité d’entre eux, dont ceux de la BBC (Radio), des Agences de presse française (AFP), anglaise (Reuters), américaine (AP), chinoises (Chine nouvelle, CCTV), vietnamienne (AVI), ainsi que des chaînes de télévisions El-Arabiya, El-Horra, El-Aâlam, El-Hadath et El Ghad. <