Les appels et les soutiens pour un 5e mandat pour le président Bouteflika se font insistants depuis quelque temps. Après l’épisode entamé par les partis politiques de l’Alliance présidentielle, FLN, RND et TAJ,

la Centrale syndicale n’a pas hésité à mettre le pied dans le plat en entrainant dans sa démarche de ralliement aux partisans d’une autre mandature pour l’actuel président de la République, les organisations patronales. Une motion de soutien a été signée la semaine écoulée à Alger par l’UGTA et la quasi-majorité des organisations patronales. Cette opération, lancée précédemment, enregistre chaque jour de nouvelles adhésions et sollicitations adressées au chef de l’Etat pour rempiler. Avant-hier, c’était Tayeb Louh, ministre de la Justice, garde des Sceaux, en sa qualité de responsable au sein du FLN, d’ouvrir le bal de la pré-campagne à partir d’Oran, où il a animé un meeting. Tayeb Louh a appelé à la poursuite de l’œuvre entamée par le chef de l’Etat comme couronnement de toutes les réalisations de ses deux décennies de règne. Il a ainsi mis en avant le bilan du Président pour justifier le 5e mandat. La sortie de Louh à Oran a été perçue comme un acte qui confirme, aux côtés d’autres actions, l’option d’une candidature pour un 5e mandat. L’adhésion à cette option ne trompe pas. La Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), que préside Habib Yousfi, exclue de la motion de l’UGTA-patronat, a aussi rejoint les soutiens au chef de l’Etat. La CGEA tiendra, aujourd’hui, une rencontre de ses membres à Alger, dont le thème est «les réalisations de Son Excellence le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika», écrit-elle dans un communiqué. «A cette occasion, les présidents de bureaux de wilaya souligneront le rôle fondamental de son Excellence, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, dans la stabilité politique, sociale et économique du pays, ayant permis l’émergence de plusieurs entreprises et induit la création d’un nombre important d’emplois et de richesses, au bénéfice de toutes les catégories sociales, notamment les jeunes», précise la Confédération, qui ne laisse aucun doute sur son soutien à un 5e mandat. Aux côtés des patrons, la famille sportive se met aussi de la partie. L’association Radieuse, dont Lakhdar Belloumi, Hansal Mohamed et Benzega Redouane sont membres dirigeants, a rendu un vibrant hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika « pour ses efforts continus pour la promotion de la jeunesse et du sport algériens». Lors de la remise d’un prix pour le chef de l’Etat, l’ex-star du football algérien, Lakhdar Belloumi, a déclaré : «En plus de l’intérêt croissant du président de la République pour le bien-être de la jeunesse et du sport, je n’oublierai jamais son soutien et son geste important concernant mon affaire avec le médecin égyptien. Je ne pouvais pas quitter le territoire national et il a su convaincre les Egyptiens que j’étais innocent. Mon souhait est que notre cher président Abdelaziz Bouteflika continue sa mission à la tête de l’Etat, pour l’intérêt de tous les Algériens.»
Un appel franc et direct pour une autre mandature pour le président Bouteflika. Les sorties des soutiens au chef de l’Etat concernent également les politiques. Récemment, le mouvement El Islah s’est détaché de sa famille politique pour apporter son soutien au 5e mandat.