Après le silence et l’hésitation, Abdelaziz Belkhadem s’apprête à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. C’est du moins ce que répètent à souhait plusieurs cadres du Front de libération national (FLN) l’ayant sollicité à présenter sa candidature. «Après avoir observé le silence, Belkhadem a finalement accepté la sollicitation de beaucoup de cadres, insistant pour qu’il présente sa candidature aux présidentielles», révèle un membre du Comité central, proche de l’ancien chef de gouvernement. Selon lui, «c’est l’insistance des militants, qui se sont rendu en nombre et régulièrement chez lui, qui l’ont poussé à envisager une candidature pour le 12 décembre prochain». Un ex-député FLN de Tiaret
soutient : « Nous nous sommes rendu au domicile de l’ancien chef de gouvernement deux fois sans qu’il nous donne une quelconque réponse par rapport à notre sollicitation. Mais au bout de la troisième visite, il nous a affirmé que compte tenu de l’insistance des militants, il ne peut que répondre favorablement à la demande.» C’est aussi ce que ne manquent pas d’indiquer d’autres cadres FLN, actuellement en froid avec la direction du parti : «Nous l’avions exhorté de présenter sa candidature pour la présidentielle du 12 décembre prochain pour donner une nouvelle dimension au parti. Ce n’est pas normal que le RND ait un candidat à la présidentielle et pas le FLN. Mais Belkhadem a été au début réticent, car il voulait s’assurer du soutien des militants du parti à sa candidature. Nous lui avions donné la promesse de lui faire une campagne digne du FLN et c’est notre mobilisation qui lui a fait changer d’avis et l’a incité à décider d’annoncer sa candidature dans les jours à venir ». Il est donc attendu, dans les prochaines 48 heures, une annonce officielle de la candidature de Benkhadem. En effet, l’ancien chef de gouvernement a de tout temps nourri l’ambition de se présenter à la présidentielle. Ce qui n’était cependant pas évident à l’époque de Abdelaziz Bouteflika. Il faut dire qu’actuellement, la candidature de Belkhadem mobilise beaucoup de cadres à l’instar d’anciens cadres, d’anciens ministres, députés et mouhafedh. Et parmi les cadres les plus mobilisés, il est question de Abderahmanne Belayat, ancien coordinateur du mouvement de redressement du parti. Ce dernier s’est grandement mobilisé pour convaincre l’ancien chef de gouvernement et il aura certainement un rôle prépondérant à jouer durant sa campagne électorale. Récemment, Belayat avait expliqué à Reporters qu’il est question en l’occurrence « d’une nouvelle initiative visant à récupérer le parti et le remettre sur les rails de la légitimité et de la légalité avant l’élection présidentielle prochaine». «Nous luttons ensemble pour que le parti retrouve sa véritable place sur l’échiquier politique et la présidentielle est une opportunité pour nous ». « Nous souhaitons extirper le parti de la situation illégale dans laquelle il se trouve ». Maintenant que Belkhadem s’apprête à annoncer sa candidature pour la présidentielle, cette perspective sera-t-elle de nature à mobiliser véritablement les militants du parti autour de l’ancien chef de gouvernement ?