Le président américain Donald Trump a été officiellement investi lundi par le Parti républicain comme candidat à sa réélection lors de la présidentielle du 3 novembre prochain.
Les quelque 330 délégués du Grand Old Party réunis à Charlotte, en Caroline du Nord, ont désigné le président comme leur candidat, au premier jour de la convention républicaine.
Un par un, les représentants républicains de chacun des 50 Etats américains ont, en commençant dans l’ordre alphabétique par l’Alabama, annoncé leur soutien au président sortant .
Le seuil des 1.276 voix nécessaires pour décrocher la nomination a été franchi peu après midi. Le locataire de la Maison Blanche était attendu à Charlotte en milieu de journée.
Un peu plus tôt dans la matinée, le vice-président Mike Pence avait également été re-désigné par son parti comme candidat à la vice-présidence.
«L’Amérique a besoin de quatre ans de plus de Donald Trump à la Maison Blanche», a-t-il lancé lors d’une brève allocution.
«J’ai entendu la semaine dernière que la démocratie était en jeu», a-t-il lancé, en référence à une expression plusieurs fois utilisée par les démocrates lors de leur convention. «Mais nous savons tous que l’économie est en jeu, la loi et l’ordre sont en jeu», a-t-il ajouté. <