Le président du parti du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a assuré samedi à Bordj Bou Arreridj que son parti « participera aux prochaines élections présidentielles » en appuyant la candidature du président Abdelaziz Bouteflika afin de « poursuivre le processus de la stabilité et du développement ».

Présidant une conférence nationale des cadres de son parti au centre de loisirs scientifiques « Ali Guitoun », le président du parti du Mouvement El Islah a souligné que « la participation de sa formation politique aux élections est un soutien à la stabilité ». Il a également invité le président Abdelaziz Bouteflika « à continuer le processus de la stabilité et du développement », estimant qu’il était « le plus apte » à parachever les réformes et le processus de développement global et « le plus jaloux de l’avenir de l’Algérie et des algériens au moment où les scènes régionales et internationales sont le théâtre de tragédies et chocs ». Les activités d’El Islah ont pour axe la préservation de l’Algérie qui est « la grande maison contre l’orage » et le travail en faveur « des projets de développement qui éviteront au pays les multiples périls », a encore estimé M. Ghouini. Par ailleurs, l’intervenant a exhorté les militants de son parti à œuvrer pour collecter davantage d’appui et éventuellement de signatures pour amener la partie française à reconnaitre et demander excuse pour les crimes perpétrés contre les algériens durant la période d’occupation.