Poursuivant leurs opérations de contrôle du marché, les services du commerce et de police sont parvenus à déjouer pas moins de 2 opérations d’écoulement de viandes impropres à la consommation sur le marché.
C’est ainsi que les éléments de la brigade mixte composée d’éléments du commerce et de la direction des services agricoles (vétérinaires) sont parvenus à saisir durant la deuxième semaine du mois en cours une quantité de 120,99 kg de produits impropres à la consommation d’une valeur financière estimée à 71567,35 DA. Parmi les 120 kg, une quantité de 87,26 kg était constituée de viandes (rouge, blanche et abats). Par ailleurs, agissant dans le même contexte, les contrôleurs du service de commerce de Ain Beïda (25 kilomètres à l’est d’Oum El Bouaghi), en étroite collaboration avec les services de la Sûreté de daïra de la même ville, les services vétérinaires de la direction des services agricoles et le bureau communal d’hygiène (BCH) ont lors d’une opération de contrôle ciblant le marché hebdomadaire saisi 47 kg de viande blanche, graisses, foie de bovins et têtes d’ovins impropres à la consommation qui ont fait l’objet de destruction par les mêmes services.
Sur un autre registre, la sortie sur le terrain effectuée le 14 janvier 2020, à des fins de contrôle du marché par les services de police de Aïn Beïda, en étroite collaboration avec les services de l’hygiène de la municipalité, les services du commerce et de l’agriculture, les services de police de Aïn Beïda ont saisi 60 kg de viandes (rouges et blanches) impropres à la consommation. Les viandes en question d’origine inconnue étaient destinées à l’écoulement sur le marché par 2 suspects âgés de 33 et 41 ans ,qui ont été neutralisés par les policiers. Alors que les viandes ont fait l’objet de destruction, les 2 mis en cause ont été déférés mercredi devant le parquet pour « écoulement de produits impropres à la consommation ». K. M.