Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a mis en avant lors d’une réunion de concertation des ministres arabes des Affaires étrangères à New York, les efforts consentis par l’Algérie pour parachever les préparatifs nécessaires à la tenue d’un sommet arabe réussi permettant d’unifier la parole des états arabes, renforcer leur position sur la scène internationale, mais aussi leur contribution au traitement des défis mondiaux de l’heure.

Le chef de la diplomatie algérienne qui participe au segment de haut niveau de la 77e session de l’Assemblée générale (AG) de l’ONU, en sa qualité de représentant du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a pris part à la réunion de concertation des ministres arabes des Affaires étrangères convoquée par la ministre libyenne des Affaires étrangères et de la Coopération, présidente de la session en cours du Conseil ministériel de la Ligue arabe.

Lors de cette réunion qui a vu la participation du Secrétaire général de la Ligue, Ahmed Aboul Gheit, plusieurs questions importantes inscrites à l’ordre du jour de l’AG de l’ONU relatives au dossiers arabe ont été examinées, en tête desquelles la cause palestinienne.

M. Lamamra a mis l’accent, à cette occasion, sur les efforts consentis par l’Algérie en vue de parachever les préparatifs nécessaires pour la tenue d’un sommet arabe réussi permettant d’unifier la parole des états arabes, renforcer leur position sur la scène internationale, mais aussi leur contribution au traitement des défis mondiaux de l’heure. Le chef de la diplomatie algérienne a entamé sa participation au segment de haut niveau de la 77e session de l’AG de l’ONU qui se tient à New York.

La première journée a vu l’organisation d’un sommet à l’initiative du SG de l’ONU, Antonio Guterres, sur “La transformation de l’éducation”, un évènement survenant dans un contexte marqué par les appels de la communauté internationale à l’impératif de remédier aux séquelles causées par la pandémie Covid-19 dans le secteur de l’éducation à travers le monde.

La participation de M. Lamamra aux travaux de ce sommet a permis de mettre en relief les réalisations du système éducatif et universitaire en Algérie, pays qui compte plus de 5 millions de diplômés universitaires. Il a également été mis en avant le soutien apporté par l’Algérie aux pays amis en formant plus de 59.000 étudiants étrangers issus de 60 pays.

Le ministre des Affaires étrangères a mis l’accent dans son intervention sur les principaux piliers de l’expérience algérienne, notamment la gratuité et le caractère obligatoire de l’éducation, l’égalité des sexes, la mobilisation des ressources nécessaires, la qualité de l’enseignement et sa garantie à tous sans exclusion ni discrimination.

En marge des travaux, le ministre a tenu des rencontres bilatérales avec ses homologues de Norvège, de Guinée-Bissau, de Serbie, de Libye et d’Erythrée, et ce, dans le cadre de la concertation et coordination sur les derniers développements survenant sur la scène internationale et régionale.

Dans ce cadre, les entretiens de M. Lamamra avec son homologue norvégienne, Anniken Huitfeldt ont permis de confirmer la convergence des positions des deux pays à l’égard de plusieurs questions figurant à l’ordre du jour de la session en cours de l’AG. Les deux parties ont également ont convenu de renforcer les efforts conjoints pour garantir la réussite des prochaines échéances, notamment la 20e réunion des ministres des Affaires étrangères africains et leurs homologues des pays nordiques prévue à Alger en avril 2023.

Lors de sa rencontre avec son homologue de Guinée-Bissau, Mme Suzi Carla Barbosa, le chef de la diplomatie algérienne a évoqué les moyens d’imprimer une nouvelle dynamique aux mécanismes de coopération bilatérale, insistant sur l’importance de multiplier les efforts pour concrétiser les orientations communes des deux Présidents, MM. Abdelmadjid Tebboune et Umaro Sissoco Embalo ayant couronné la visite officielle du président de la République de Guinée-Bissau en Algérie les 29 et 30 août dernier. M. Lamamra a passé en revue avec son homologue serbe, M. Nikola Selakovic, les derniers développements survenant dans leurs régions respectives, affirmant l’importance d’intensifier le rythme de concertation et d’échange de visites, en veillant à valoriser les opportunités de rapprochement de leurs positions vis-à-vis des questions d’intérêt commun.

L’entretien de M. Lamamra avec son homologue libyenne, M. Najla Al Mangoush, a permis aux deux parties d’examiner les perspectives de relance du processus de règlement pacifique de la crise libyenne et les efforts incessants de l’Algérie pour soutenir nos frères dans ce sens, outre les préparatifs en cours pour la réussite du Sommet arabe d’Alger en vue d’en faire un nouveau départ vers davantage de complémentarité et de solidarité entre les pays arabes.

Le ministre des Affaires étrangères a également examiné avec son homologue érythréen, Osman Saleh, les questions de paix et de sécurité en Afrique, notamment dans la Corne de l’Afrique, en sus des relations bilatérales et les moyens de les promouvoir.