La confusion règne autour de l’avenir de Mark Warburton sur le banc des Rangers après que le technicien anglais a nié avoir posé sa démission, contrairement à ce qu’avait annoncé le club écossais plus tôt dans la soirée de vendredi.

L’Anglais a assuré à la BBC qu’il n’avait pas quitté le banc des Gers, qu’il occupe depuis 18 mois, une heure à peine après un communiqué publié sur le site du club expliquant le départ de Warburton. « Les Rangers ont accepté la démission de l’entraîneur Mark Warburton, de son assistant David Weir et du responsable du recrutement Frank McParland », a expliqué dans un communiqué l’autre club de Glasgow, troisième à 27 points du Celtic. Incapables de tenir tête à leur rival honni, les Gers n’ont remporté qu’un seul de leurs cinq derniers matches en championnat. Promu cette saison en Premier League après avoir été placé en redressement judiciaire et exclu de la première division écossaise en 2012, les Rangers avaient pour ambition de lutter pour le titre dès leur retour dans l’élite, mais ils n’ont pas réussi à battre leurs rivaux du Celtic (deux défaites 5-1 et 2-1), bien parti pour un sixième sacre de rang, leur 48e au total.