La Maison de la culture Nouar-Boubekeur d’Oum El Bouaghi a abrité du 11 au 13 décembre 2017 le Premier Salon maghrébin de la photographie. Le coup d’envoi de la manifestation culturelle, qui a coïncidé avec la commémoration, lundi, des festivités du 11 Décembre 1960

, a été donné par le chef de l’exécutif de la wilaya en présence des participants, des artistes, des universitaires et des hommes de culture. Pas moins de 45 participants, des photographes professionnels et amateurs, des académiciens, venant de 25 wilayas et des pays du Maghreb, 3 photographes tunisiens, 2 libyens, 2 marocains et 1 mauritanien. Placé sous le signe «Lorsque les photos parlent», l’exposition photos a été abritée dans le hall de la Maison de la culture. 

La première journée a été consacrée à l’ouverture de l’exposition photographique, le matin, et l’animation l’après-midi d’une conférence intitulée «Importance de la photo dans le domaine de l’information et son rôle dans la documentation des étapes historiques», par le spécialiste de l’information-communication Berrached Mehdi.
La matinée de la seconde journée fut consacrée à une sortie touristique des participants sur le terrain et l’initiation d’un atelier de travail sur un site archéologique de la wilaya. L’après-midi, des ateliers de formation destinés aux photographes furent animés par Hamoudi Yacine, spécialiste, sous le signe «La culture photographique».Un débat fructueux a suivi les conférences.
Alors que l’exposition-photos s’est poursuivie le troisième jour, des ateliers de formation intitulés «Méthodes de réalisation d’une jolie photo» ont fait l’objet d’animation par le spécialiste Ahmed Madani, suivis de débats.
Enfin la clôture du Salon devait être marquée par l’attribution d’attestations aux participants, suivie d’une représentation théâtrale et une soirée musicale en l’honneur des participants.