Les Foxes ne sont pas prêts de retrouver la sérénité. Alors que leur coach Claudio Ranieri a été démis de ses fonctions jeudi, au lendemain d’une défaite à Séville en Ligue des champions (2-1), les joueurs de Leicester avaient sérieusement tardé à lui témoigner leur reconnaissance.

La presse anglaise a même avancé l’idée que les cadres du vestiaire, mécontents des choix tactiques de celui qui les avaient menés vers un titre inespéré en Premier League la saison dernière, étaient directement intervenus auprès de leurs dirigeants pour provoquer un changement d’entraîneur.
Face à cette polémique, et devant l’émotion de Claudio Ranieri, les champions d’Angleterre ont commencé à réagir, deux jours après le licenciement de l’entraîneur italien. Directement mis en cause en compagnie du gardien danois Kasper Schmeichel, Jamie Vardy s’est ainsi exprimé sur son compte Instagram.
« Je dois avoir écrit et supprimé mes mots pour ce post un nombre stupide de fois, a débuté l’avant-centre dans son message publié avec une photo de son ex-entraîneur. Je devais à Claudio de trouver les mots justes et appropriés. Claudio a et aura toujours mon total respect. Ce que nous avons accompli ensemble et en tant qu’équipe était impossible. Il a cru en moi, contrairement à beaucoup d’autres et pour cela, je lui dois une gratitude éternelle ».
« Selon certaines spéculations, j’ai été impliqué dans son licenciement et cela est totalement faux, infondé et extrêmement blessant, explique l’international anglais en réponse aux accusations. Les seules choses dont nous sommes coupables sont nos contre-performances et nous ferons notre maximum pour nous redresser». Ses coéquipiers Riyad Mahrez, élu meilleur joueur de Premier League la saison dernière, et Wes Morgan, défenseur très décevant cette année, ont également exprimé leur reconnaissance envers leur désormais ancien coach.
Provisoirement 18es du classement de Premier League, les Foxes joueront ce soir à domicile contre Liverpool sous les ordres de Craig Shakespeare, qui assure l’intérim. Elu entraîneur de l’année 2016 pour ses prouesses avec Leicester, Claudio Ranieri, lui, essaie pour le moment de faire le deuil de «son rêve». Il reste toutefois très digne. Venu au centre d’entraînement récupérer ses affaires au lendemain de son limogeage, il n’avait pas pu voir ses joueurs qui étaient au repos. Il y est retourné samedi pour les saluer. « Je souhaite le meilleur à Claudio, peu importe ce que l’avenir lui réserve, a conclu Jamie Vardy. Merci pour tout Claudio».