Liverpool a tendu l’autre joue. Giflés par Manchester City la semaine dernière, les Reds ont concédé une nouvelle défaite, Hier après-midi sur la pelouse de Leicester City (3-1) lors de la 24e journée. Les hommes de Jürgen Klopp avaient pourtant ouvert le score. Mais ils ont complètement craqué en moins de dix minutes, notamment après une nouvelle boulette d’Alisson Becker.
En cinq minutes, Liverpool s’est sabordé. En trois rencontres, les Reds ont perdu pied. Devant au score face à un Leicester longtemps inoffensif en seconde période, la formation de Jürgen Klopp a complètement explosé à l’entame du dernier quart d’heure pour s’incliner au King Power Stadium, samedi (3-1), lors de la 24e journée. Ozan Kabak a fauté pour sa première titularisation, Alisson Becker a été coupable d’une nouvelle erreur, et voilà Liverpool qui a concédé un troisième revers de rang en Premier League. Le champion en titre est quatrième à six points de son bourreau du jour.

ALCANTARA, KABAK, ALISSON : LES INDIVIDUALITÉS ONT FLANCHÉ
Il y a une semaine, Liverpool a dit adieu à ses espoirs de titre en s’inclinant lourdement face à Manchester City (1-4). Hier, les Reds sont tombés encore plus bas : les voilà en crise de confiance et sous grosse pression dans la course pour la Ligue des champions. Un dénouement qui semblait encore improbable à un quart d’heure du terme, alors que Mohamed Salah avait profité d’un geste de génie de Roberto Firmino pour ouvrir le score d’une frappe clinique (0-1, 67e). Mais cette équipe n’a plus aucune certitude. Et a relancé bien malgré elle cette rencontre, sur trois erreurs flagrantes.
Il y a d’abord eu cette faute naïve de Thiago Alcantara, qui a très mal défendu sur Harvey Barnes aux côtés de Trent Alexander-Arnold. Dans une position excentrée, James Maddison a pris le ballon et trouvé le bon angle. Une vérification de la VAR plus tard, Leicester égalisait (1-1, 78e). Une minute après la validation de ce but, le jeune Ozan Kabak, qui «fêtait» sa première, a percuté Alisson Becker – au fond du gouffre depuis ses erreurs contre Manchester City – sur un ballon en profondeur de Youri Tielemans. Jamie Vardy en a profité pour glisser tranquillement le ballon au fond (2-1, 81).

MILNER SORT BLESSÉ
Troisième acte de ce cauchemar : un mauvais alignement du même Kabak, qui a laissé Barnes tuer définitivement la rencontre (3-1, 85e). Liverpool ne s’en est évidemment jamais relevé. Cet effondrement est d’autant plus surprenant que les visiteurs semblaient maîtriser les débats, et que Leicester ne ressortait plus le moindre ballon en seconde période, après avoir réussi à piquer en contres dans le premier acte (36, 42e, 45e). Il est d’autant plus problématique qu’il intervient à trois jours d’un déplacement à Leipzig, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions.
Et qu’il s’accompagne d’une mauvaise nouvelle de plus : la sortie sur blessure de James Milner, parti rejoindre une infirmerie déjà bien garnie, et remplacé par un Thiago Alcantara dépassé. Le symbole de la méforme de certaines cadres, qui s’est traduit par un manque de tranchant dans la zone de vérité. Leicester, nouveau dauphin de City, en a profité pour couler son adversaire, désormais à portée de tir de trois équipes derrière lui.