Chelsea a vite couru après le score mais s’est montré trop brouillon pour éviter la défaite sur le terrain de West Ham (1-0), hier lors de la 16e journée. Les Blues, qui étaient invaincus en championnat depuis sept matches, restent troisième.
West Ham va mieux. Les promesses entrevues le week-end dernier lors de la défaite (2-1) à Manchester se sont confirmées lors du derby londonien. Les Hammers ont surpris d’entrée leur rival de l’ouest de la capitale anglaise sur le premier tir du match converti en but par Marko Arnautovic. Sans fantaisie malgré une possession largement en sa faveur (69 % contre 31 %), Chelsea est resté muet pour la première fois en Premier League depuis sa défaite contre Manchester City lors de la 7e journée.
En renforçant son milieu avec Bakayoko et Fabregas pour encadrer Kanté, Antonio Conte a adopté une posture frileuse qui n’a pas payé. Les maux de l’entraîneur italien des Blues ont commencé après le premier but inscrit cette saison par Arnautovic, auteur d’un tir enroulé après un une-deux avec Manuel Lanzini (1-0, 6e). Devant au score, les Hammers n’avaient alors plus qu’à appliquer la recette presque parfaite aperçue il y a six jours à l’Etihad Stadium : de la solidarité et de la présence dans les duels.

Une semaine à oublier
Récompensé pour sa prestation contre City, Adrian a justifié le choix de David Moyes. Le manager lui a fait confiance en reléguant Joe Hart en spectateur pour la deuxième fois consécutive. Et les deux arrêts du portier espagnol suite aux frappes enroulées de N’Golo Kanté (28e) et Davide Zappacosta (29e) ont galvanisé toute sa défense. Car il s’agira de ses arrêts les plus difficiles. En seconde période, Adrian a gobé tous les ballons sur ses sorties aériennes et la maladresse des Blues a fait le reste.
A bout portant après une passe astucieuse de Kanté, la frappe puissante mais non cadrée d’Alvaro Morata (83e) a symbolisé cette semaine à oublier après la première place de poule en Ligue des Champions cédée à l’AS Roma mercredi. Chelsea manque l’occasion de mettre la pression sur les deux clubs mancuniens à la veille de leur derby. Ce faux-pas ne devra pas se répéter lors des cinq prochaines journées disputées avant la fin d’année contre des adversaires de seconde zone : Huddersfield, Southampton, Everton, Brighton et Stoke City.