Par Milina Kouaci
Alors que les préinscriptions universitaires des nouveaux bacheliers, au titre de l’année universitaire 2021-22, devaient débuté hier à 18h, le ministère de l’Enseignement supérieur a indiqué avoir adopté un nouveau système de calcul de moyenne d’admission dans les disciplines nécessitant une moyenne élevée.
C’est ce qu’a révélé hier le Directeur général des enseignements et de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Boualem Saïdani, sur les ondes de la Radio nationale, Chaîne I.
Ce dernier a fait savoir que la tutelle a adopté un nouveau système, basé sur le calcul de la moyenne pondérée. Elle est calculée par la multiplication de la moyenne du bac par deux, à laquelle on ajoute les notes des deux matières dites essentielles, obtenues lors du même examen. Ce système est censé, selon le même responsable, augmenter les chances des bacheliers ayant obtenu une moyenne relativement « faible », mais qui ont en parallèle « de bonne notes » dans les matières essentielles, d’être admis dans les disciplines qu’ils désirent, comme médecine, technologie et dans les écoles supérieures. M. Saïdani a indiqué que, cette année, le taux de réussite au baccalauréat a enregistré une augmentation significative par rapport à l’année dernière, puisque 345 000 candidats ont réussi, contre 280 000 l’année dernière.
Le même responsable a ajouté que le ministère de l’Enseignement supérieur a adopté le système d’inscription à distance cette année en raison de l’évolution inquiétante de la situation sanitaire due à la pandémie de la Covid-19, à partir des journées portes ouvertes virtuelles sur l’université, qui ont débuté le 24 juillet. Les préinscriptions universitaires des nouveaux bacheliers ont débuté hier. Ces derniers peuvent effectuer les préinscriptions en ligne jusqu’au 29 juillet conformément à la circulaire ministérielle définissant les modalités et les opérations liées aux préinscriptions et à l’orientation des nouveaux bacheliers vers les différents domaines, filières et spécialités de formation jusqu’à leur inscription finale dans les établissements d’enseignement supérieur. Les concernés auront, dans la prochaine étape, à valider en ligne ces inscriptions du 30 au 31 juillet, avant de passer à l’opération de traitement des fiches de vœux qui s’étalera du 1er au 8 août prochain. Selon le calendrier des inscriptions, les résultats d’orientation des nouveaux étudiants seront annoncés dans la soirée du 8 août. Quant aux inscriptions définitives en ligne, elles devraient avoir lieu du 4 au 9 septembre prochain, la période allant du 11 au 19 septembre devant être consacrée au traitement des cas spéciaux. Le responsable des Enseignements et de la Formation a, par ailleurs, confirmé que le ministère reconduira le mode d’enseignement hybride adopté l’année passée consistant en une alternance d’enseignement en mode présentiel par vagues et en mode enseignement à distance (EAD) avec l’utilisation des différents supports multimédias disponibles.
Afin de combler le déficit dans certaines spécialités au niveau des institutions universitaires dans le domaine de la formation, Boualam Saïdani a annoncé l’ouverture de 1 400 nouveaux postes d’emploi dans le secteur, tout en précisant que le secteur de l’enseignement supérieur emploie actuellement 63 000 enseignants pour former plus de 1,650 million étudiants. Il a sur un autre volet confirmé que le ministère achèvera bientôt la carte de formation universitaire pour remédier aux déséquilibres entre les formations dispensées et le marché du travail. Un déséquilibre qui prive les compétences de leur droit au travail. <