Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins et membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Pr. Mohamed Bekkat Berkani, a relevé jeudi un « effet rebond » des cas de Coronavirus (Covid-19) en Algérie, appelant à « déterminer les responsabilités de tout un chacun ». « Le wali doit agir en fonction de tout ce qui a été décidé par le gouvernement », a déclaré M. Berkani sur les ondes la Radio algérienne, relevant, dans ce sens, « une faille dans le transfert de responsabilité au niveau politico-administratif, mais aussi sanitaire, où des directeurs de la santé ou d’établissement hospitaliers n’arrivent pas à appliquer les dispositions de lutte contre cette pandémie ». « La situation est alarmante, les constats sont là. Pratiquement, toutes les régions de l’Algérie sont affectées par un effet rebond de la maladie, et dont les explications sont multiples », a-t-il observé, appelant à trouver des solutions pour freiner la propagation de la pandémie. Il a fait remarquer que « cette hausse enregistrée au niveau de plusieurs wilayas du pays, comme Sétif, où la population, au sortir du confinement de ramadhan, a repris les activités sans pour autant respecter les mesures barrières, au vu et au su des autorités locales », appelant, à ce propos, les autorités locales à veiller à l’application des mesures de lutte contre le Coronavirus sur le terrain.