Poursuivant sa stratégie d’internationalisation, qui a gagné en vitesse ces derniers mois, la compagnie nationale d’hydrocarbures Sonatrach et la bolivienne Yacimientos Petroliferos Fiscales (YPF) ont signé, vendredi, un mémorandum d’entente qu’elles versent au compte de leur coopération.

Celle-ci est appelée à se renforcer grâce à cette nouvelle initiative qui permettra l’établissement d’une coopération entre les deux groupes pétroliers en matière d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures.
Paraphé par le P-DG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, et le P-DG de YPF, Oscar Javier Barriga Arteaga, en marge du premier Forum international sur le gaz, la pétrochimie et les combustibles verts, qui a clôturé vendredi ses travaux à Santa Cruz, le document apporte une nouvelle pierre à l’édifice de la coopération entre les deux compagnies qui se sont engagées à asseoir un cadre de coopération dans les domaines de la pétrochimie, la commercialisation du gaz et des produits raffinés avec la possibilité de créer des associations à cet effet. Il est en outre prévu un échange d’informations incluant également celles se rapportant aux règles et règlements régissant l’exploration des hydrocarbures, souligne-t-on chez Sonatrach.
Dans cette perspective, les compagnies algérienne et bolivienne se sont entendues à mettre en place un comité qui sera chargé de coordonner ces actions de coopération. A travers ce mémorandum d’entente, Sonatrach franchit une nouvelle étape dans son redéploiement à l’international sur lequel le premier groupe énergétique en Afrique compte pour se hisser parmi les cinq premières compagnies au monde. Avant la Bolivie, le P-DG de Sonatrcah s’est rendu au Pérou où le groupe algérien exploite un gisement de pétrole et de gaz (Camisea) avec l’américain HuntOil, le sud-coréen SK et le péruvien Tecpetrol. M. Ould Kaddour y a multiplié les entretiens avec les responsables du secteur énergétique de ce pays ainsi qu’avec les dirigeants des compagnies pétrolières intervenant dans ce pays.
Ces discussions ont permis de faire un point de situation sur les projets en exploitation, Camisea et TgP et d’évoquer la possibilité de renforcer la présence de Sonatrach au Pérou. A Santa Cruz de la Sierra, M. Ould Kaddour a rencontré le ministre bolivien de l’Energie, Luis Alebrto Sanchez Fernandez, et le P-DG de YPF avec lesquels il a discuté des possibilités de coopération dans l’amont pétrolier en Bolivie. Cette sortie en Amérique latine témoigne des objectifs de la compagnie nationale à renforcer sa présence dans ce continent et diversifier son champ d’intervention extra-muros, de sorte à développer ses activités et en tirer des dividendes convertibles en investissements et capables de pallier le recul des cours du pétrole qui perturbent les plans de Sonatrach. <