pAR Bouzid Chalabi
C’est officiel, le président français Emmanuel Macron sera en Algérie du 25 au 27 août courant. Une visite qui selon l’Elysée sera «consacrée à la relance du partenariat entre les deux pays après plusieurs mois de crise «. La présidence française déclare en outre que «ce déplacement contribuera à approfondir la relation bilatérale tournée vers l’avenir au bénéfice des populations des deux pays, à renforcer la coopération franco-algérienne face aux enjeux régionaux et à poursuivre le travail d’apaisement des mémoires «. Une visite qui a été évoquée hier lors d’un entretien téléphonique entre le président Abdelmadjid Tebboune et son homologue français Emmanuel Macron. A cette occasion, le président français a remercié M. Tebboune pour son «invitation à venir en visite en Algérie «. Il a aussi présenté «ses condoléances au Président Tebboune, à l’ensemble du peuple algérien et aux familles et proches des victimes des terribles incendies des derniers jours «. M. Macron a fait part, lors de cet entretien téléphonique, à son homologue algérien «de la disponibilité de la France à fournir à l’Algérie des moyens terrestres et aériens pour y faire face «, a indiqué l’Elysée. Emmanuel Macron effectue donc de jeudi à samedi prochains son deuxième voyage en tant que président en Algérie, après une visite d’une douzaine d’heures en décembre 2017 au début de son premier quinquennat. L’Elysée précise aussi que lors de son séjour en Algérie, le président français se rendra à Oran. Un déplacement qui intervient au terme d’une séquence chargée de symboles avec le 60e anniversaire des Accords d’Evian (18 mars 1962), qui mirent fin à plus de sept ans de guerre et 132 ans de colonisation française. Avec cette visite, Paris et Alger espèrent tourner la page d’une année de tensions qui ont culminé avec le rappel de l’ambassadeur d’Algérie en octobre 2021 après des propos du président français sur la nation algérienne.
Décès du SG de la Présidence de la République Les condoléances de Tebboune à la famille du défunt Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a adressé un message de condoléances à la famille du secrétaire général de la Présidence de la République, Mohamed El-Amine Messaid, décédé samedi à l’âge de 70 ans, dans lequel il a salué les qualités du défunt qui comptait parmi «ces hommes compétents, dignes de confiance et nationalistes engagés et attachés au travail bien fait». «Allah est grand, +Et fais la bonne annonce aux endurants, ceux qui disent, quand un malheur les atteint : certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde, ceux-là sont les biens guidés+», lit-on dans le message de condoléances du Président de la République. «C’est avec une immense tristesse mais avec un cœur résigné devant la volonté d’Allah que j’ai appris le décès de Mohamed El-Amine Messaid, qui a lutté stoïquement contre la maladie, continuant à s’acquitter de ses missions en silence, lui qui comptait parmi ces hommes compétents, dignes de confiance et nationalistes engagés et attachés au travail bien fait et doués des qualités des cadres de l’Etat. Les missions et responsabilités qu’il a pleinement assumées lui ont valu respect et considération et tous ceux qui l’ont côtoyé lui reconnaissaient les qualités d’un responsable chevronné imprégné de la culture des cadres de l’Etat», a écrit le Président Tebboune dans son message. «En faisant nos adieux au défunt, je partage votre immense peine en cette douloureuse épreuve, et vous présente mes sincères condoléances, vous assurant de ma sympathie, et priant Allah Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde et de vous prêter patience et réconfort et de vous donner la force de surmonter cette épreuve». +Nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons+. +O toi âme apaisée retourne vers ton Seigneur satisfaite et agréée, entre donc parmi mes serviteurs et entre dans Mon paradis+», a conclu le président de la République son message. <