Par MILINA KOUACI
Ayant annoncé un mouvement de grève à partir du 2 janvier, les auxiliaires médicaux seront reçus, aujourd’hui, au ministère de la Santé avec la Commission centrale du ministère de tutelle, chargée du dialogue avec le partenaire social, pour une réunion de conciliation.
A quelques jours du débrayage des auxiliaires médicaux, la Direction de la réglementation du contentieux et de la coopération, avec le partenaire social, a convoqué les représentants du Syndicat national des auxiliaires médicaux en anesthésie-réanimation de la santé publique (SNAMAARSP) pour une réunion de conciliation afin d’étudier les revendications soulevées par le syndicat.
Le même syndicat sera reçu le lendemain, par la Commission mixte chargée de la révision des statuts particuliers des corps spécifiques du secteur. Cette réunion sera consacrée, en effet, à l’examen du projet du décret exécutif relatif au statut particulier des AMAR de santé publique.
Pour rappel, les auxiliaires médicaux exigent la révision de leur statut particulier. Ils réclament également une couverture juridique, l’établissement d’une nomenclature des actes, l’installation d’un Conseil de l’ordre des anesthésistes et de l’ouverture d’un institut national académique de l’auxiliaire médical en anesthésie-réanimation de santé publique avec une formation en externe (bac+5). Il s’agit également de la revalorisation du diplôme de tous les AMAR.