Un secret de Polichinelle, la quasi-totalité des chantiers du programme de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) accuse de sérieux retards. Un constat qu’ont du mal à comprendre les souscripteurs et pour lequel l’AADL compte remédier.

Devant cet état des lieux, où elle est montrée du doigt, il fallait s’attendre à ce que l’AADL réagisse. C’est le cas, en effet, puisque le Directeur général de cet organisme, Tarek Belaribi, a décidé de prendre le taureau par les cornes. Par quel moyen ? Le responsable s’est engagé à suivre personnellement l’avancement des travaux des différents projets « dans toutes les wilayas pour inspecter leur qualité et s’assurer du respect des délais contractuels par les maître d’œuvre, en effectuant des visites inopinées sur le terrain », a-t-il annoncé dans un communiqué de l’AADL publié sur sa page Facebook. Le Directeur général n’a pas tardé à joindre la parole à l’acte. Il a ainsi inspecté hier mercredi des projets du programme de location-vente dans la wilaya de Tébessa. Première étape de sa visite inopinée dans cette wilaya, les travaux d’aménagement extérieur du projet de 3 000 logements à Boulhaf Dir, où il a enjoint le maître d’œuvre à accélérer la cadence en recourant à la sous-traitance, comme mentionné dans ledit communiqué. Le premier responsable de l’AADL a, à cette occasion, appelé à intensifier les travaux et à pourvoir les chantiers de davantage de ressources matérielles et humaines. Toujours dans le cadre de sa visite, Belaribi a exigé de l’entreprise de réalisation plus de rigueur dans le travail pour l’achèvement du projet dans les délais contractuels et la livraison des logements à leurs bénéficiaires dans les plus brefs délais. Le Directeur général de l’AADL a en outre appelé à poursuivre la coordination entre le directeur des projets et les chefs de projet, d’une part, et les représentants des entreprises de réalisation d’autre part, pour accélérer la cadence des travaux des projets programmés dans cette wilaya et contrôler leur qualité, précisant qu’il effectuera une autre visite sur le terrain pour s’assurer de la mise en application des instructions.
On lit également que le patron de l’AADL s’est rendu, la veille, dans la wilaya de Annaba où il a rencontré les représentants des souscripteurs AADL, qui ont soulevé certaines préoccupations concernant l’avancement des travaux. Il a également effectué une tournée sur le terrain des projets de type location-vente dans la wilaya d’El Tarf où il a inspecté l’avancement des travaux d’aménagement extérieur des projets de 1 000 logements dans la commune d’El Tarf et 400 dans la commune de Besbès. Lors de l’inspection des travaux, le responsable a donné des instructions fermes aux entreprises de réalisation de ces deux projets pour accélérer la cadence des travaux de réalisation, respecter les normes de qualité et coordonner avec les autorités locales pour pallier les obstacles qui entravent leur achèvement dans les délais fixés». Il a donné le coup d’envoi des travaux du projet de 1 026 logements, exigeant du maître d’œuvre de respecter les délais contractuels.
Toujours selon cette même source, on apprend que les directeurs des projets AADL programmés dans la capitale et à Boumerdès ont effectué des visites à travers plusieurs cités pour écouter les préoccupations des citoyens et trouver des solutions aux problèmes soulevés à propos de l’aménagement des logements.
Rappelons enfin que l’AADL a lancé depuis le début du mois en cours l’opération de choix du site aux souscripteurs en instance. Ainsi l’AADL compte en finir avec le programme 2013. Le dernier comme il en a été décidé. <