Par Bouzid Chalabi
La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), ex-Forum des chefs d’entreprise (FCE), annonce la création du prix de la presse économique sous l’appellation «Prix Réda-Hamiani» en signe d’hommage «pour avoir donné au patronat algérien ses lettres de noblesse, confie Samy Agly, président du CAPC, dans un communiqué rendu public hier.
Selon cette même source, le prix vise à vulgariser le débat économique à travers les médias nationaux tous supports confondus et encourager les meilleurs travaux journalistiques qui traitent des questions et problématiques clés en relation avec le monde de l’entreprise et l’économie nationale. Cette même source indique que le prix récompense les journalistes de la presse écrite, électronique, radiophonique et télévisuelle pour leurs articles, enquêtes, émissions et reportages.
A propos des conditions de participation à cette première édition, il est mentionné que les travaux des journalistes doivent être publiés ou diffusés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2021. Concernant le thème retenu, il portera sur «Les défis de l’économie algérienne à l’épreuve de la crise Covid-19». Après délibération, par un jury, le CAPC décernera, à l’occasion de la Journée nationale de la presse, le 22 octobre 2021, quatre prix consacrant le meilleur travail dans chacune des catégories suivantes : presse écrite, presse électronique, télévision et radio. Quant au règlement ainsi que le formulaire de participation, la CAPC précise qu’ils seront communiqués avant le 30 mai 2021.
La Confédération porte également à la connaissance des journalistes la création d’un club de Presse. Lequel est ouvert à tous les professionnels des médias spécialisés dans l’information économique. «L’adhésion à cet espace d’échanges, rencontres, débats et de formation se fait sur simple demande. Une carte de «membre» est alors délivrée au journaliste», est-il indiqué dans le communiqué. Toujours à propos du club de presse, on lit que son mode d’organisation, son plan d’action et différentes activités sont élaborés par un Bureau proposé par les membres du club. «La CAPC, à travers sa cellule Communication, met à la disposition du club les moyens logistiques et organisationnels pour la mise en œuvre du plan d’action», est-il souligné. Enfin, la CAPC, soucieuse de contribuer au renforcement des capacités des journalistes en matière de maîtrise des grands enjeux économiques, prévoit des cycles de formation au profit des membres du club sur des thèmes qui répondent à leurs besoins.
On peut dire qu’à travers cette initiative, l’occasion sera donnée à la presse économique du pays d’avoir un prix qui consacre les meilleurs travaux, comme c’est le cas dans d’autres rubriques.