L’investissement généré par les visas Gold s’est élevé en 2018 à plus de 838 millions d’euros au Portugal, selon les données publiées par le Service des étrangers et des frontières (SEF). L’année dernière, l’investissement généré par l’Autorisation de résidence basée sur l’investissement (ARI)

s’élevait à 838 532 935 euros, contre
844 088 897 euros l’année précédente, en baisse de 0,6%, indique le SEF dans un communiqué, ajoutant qu’en 2018, 1.409 visas ont été accordés, soit 4,2% de plus qu’un an auparavant. En décembre, l’investissement s’élevait à 94 344 457 euros, soit 210% de plus que le même mois de 2017, relève la même source, précisant que sur ce montant total, 79 681 588 euros correspondaient à l’investissement généré par l’acquisition de biens immobiliers, tandis que le transfert de capital s’élevait à 14 662 869 euros. Le mois dernier, 149 visas ont été octroyés, dont 134 sur la base des critères d’achat de biens immobiliers, et 15 autres pour ce qui est du transfert de capital. Le programme ARI a été lancé en octobre 2012, et l’investissement cumulé dans ce cadre s’est élevé à 4 249 798 776 euros, l’acquisition de biens immobiliers s’élevant à
3 848 740 971 euros et le transfert de capital à 401 057 805 euros. Depuis la création de cet instrument visant à drainer les investissements étrangers, 6 962 ARI ont été attribués à des ressortissants d’États en dehors de l’espace Schengen répondant à certains critères d’admissibilité et d’investissement au Portugal. Par nationalité, la Chine arrive en tête des attributions de visas (4.073), suivie du Brésil (653), de la Turquie (295), de l’Afrique du Sud (275) et de la Russie (243).