Le Fonds de garantie des crédits aux petites et moyennes entreprises (FGAR) et la banque Natixis Algérie ont signé, mardi à Alger, une nouvelle convention cadre qui définit les conditions et les modalités d’octroi des garanties financières liées aux crédits d’exploitation accordés par cette banque aux PME algériennes. «Cette convention permet de consolider un partenariat déjà en place depuis plus de cinq ans entre le FGAR et Natixis Algérie dédié à la couverture des crédits d’investissement», indique la banque dans un communiqué. En complément du crédit d’investissement, la nouvelle convention vise «l’extension de la couverture du FGAR aux crédits d’exploitation accordés aux PME productrices pour le financement de l’achat de matières premières, la gestion de la trésorerie ou encore l’initiation d’opérations de commerce extérieur», ajoute la même source. «Le FGAR intervient en qualité de co-preneur de risque en faveur des PME clientes de Natixis Algérie sollicitant des crédits d’investissement», notant que le Fonds «garantira également les risques liés aux crédits d’exploitation permettant aux entreprises le financement de l’achat de matières premières ainsi que la gestion de leur trésorerie». L’accord facilitera davantage l’accès aux crédits pour les PME algériennes, en vue de financer leurs cycles d’exploitation dans les secteurs de production des biens et des services favorisant ainsi la création de richesses en Algérie, insiste-t-on dans le même texte. Cette nouvelle convention a été signée en présence du représentant du ministère de l’Industrie, Saba Azzedine, du directeur général du FGAR, EL Hadi Temam, et du directeur général de Natixis Algérie, Michel Delepine, indique-t-on. n