Les services de Sûreté nationale ont enregistré plus de 700 morts et 20.575 blessés dans 17.186 accidents de la route en 2022, a indiqué lundi le Contrôleur général de police, Arezki Hadj Said. Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan annuel des activités des services opérationnels de la Sûreté nationale, de la Police judiciaire, de la sûreté publique et de la police aux frontières de l’année 2022, le Contrôleur général de police a révélé que 709 morts et 20.575 blessés ont été enregistrés dans 17.186 accidents de la route, notant une hausse du nombre de ces accidents de (+0,74%) par rapport à l’année 2021, mais aussi une hausse du nombre de décès de (+9,08%) et le nombre de blessés de (+1,88%). M. Hadj Said a précisé que le facteur humain était la principale cause de la hausse du nombre d’accidents, en sus du non-respect du code de la route de façon générale, rappelant les différentes procédures de sensibilisation et de dissuasion mises en place en vue de diminuer ces accidents. Par ailleurs, il a souligné que le nombre d’affaires enregistrées relatives aux différents crimes a atteint 350.452 affaires, dans lesquelles 318.804 individus sont impliqués et parmi lesquelles 252.083 affaires ont été traitées, soit un taux de (71,93%). Il s’agit des crimes liés à l’atteinte aux personnes (25 %) et aux biens (30,85 %), à la drogue (27,12 %) et à la cybercriminalité (1,85 %). Les crimes économiques et financiers représentent 4,1 % et ceux liés à la famille et aux mœurs publiques (1,5 %). Par rapport à 2021, une hausse du nombre des affaires criminelles a été enregistrée (18,36 %) et du nombre des personnes impliquées (17,22 %) ainsi que celui des victimes (7,42 %) et des affaires traitées (22,63 %), a fait savoir le responsable. Concernant la lutte contre la drogue, M. Hadj Said Arezki a fait état de la saisie en 2022 de plus de 5035 kg de cannabis par rapport à 2021 (+9507 kg), ainsi que près de 25 kg de cocaïne (+20 kg en 2021). Il a été procédé également à la saisie de 1,839 kg d’héroïne en 2021 (8,497 kg en 2022) et plus de trois millions de comprimés psychotropes durant la même période (plus de 7 millions comprimés psychotropes en 2022), selon le contrôleur général de police.