Quelque 4 391 détenus se présenteront, à partir d’aujourd’hui, aux épreuves du baccalauréat, session juin 2018, qui se dérouleront au niveau de 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l’Education nationale comme centres d’examen officiels, a indiqué mardi un communiqué du ministre de la Justice.

Le coup d’envoi sera donné à partir de l’établissement de rééducation et réadaptation d’El-Harrach. Ils sont organisés sous la supervision de l’Office national des examens et concours (Onec) et encadrés par les fonctionnaires du secteur de l’Education nationale, selon les dispositions de la convention signée entre les ministères de la Justice et de l’Education. Les candidats ont suivi des cours de soutien assurés par 712 enseignants dans différentes filières, notamment scientifiques. 42 937 détenus poursuivent leurs études dans les différents cycles d’enseignement au titre de l’année scolaire 2017-2018, dont 34 035 inscrits à l’enseignement à distance, 1 554 à l’enseignement supérieur, 7 348 inscrits aux cours d’alphabétisation et 4 698 ont passé les épreuves du Brevet de l’enseignement moyen (BEM). Quant aux détenus inscrits dans les filières de la formation professionnelle et artisanale leur nombre s’élève à 39 992.