Le bilan des victimes des pluies diluviennes qui s’abattent sur le Niger depuis juin est passé, en date du 19 septembre, à 168 morts, 189 blessés et 226.717 sinistrés, a annoncé mardi la direction générale de la protection civile. Selon la même source, 686 têtes de bétail ont péri dans ces inondations, outre la destruction de 53 salles de classe, 210 greniers, 16 magasins, 14,5 tonnes de vivres et 914,95 hectares d’aires de cultures. Un précédent bilan de la protection civile faisait état de 159 morts et plus de 225.000 sinistrés. Maradi, Zinder et Dosso, comptent parmi les régions les plus touchées avec respectivement, 72, 49 et 22 morts. Les intempéries ont aussi favorisé l’apparition d’insectes «ravageurs» de cultures, a alerté le ministère nigérien de l’Agriculture qui assure avoir traité les zones infestées à l’aide d’insecticides.
Les services météorologiques annoncent de nouvelles «fortes pluies» jusqu’à la fin septembre.