La Commission des affaires économiques et financières du Conseil de la nation a tenu, hier, dans le cadre de son examen du projet de loi de finances 2019 (PLF 2019), une réunion au siège du Conseil, présidée par, Ahmed Ouraghi, au cours de laquelle, elle a entendu un exposé sur texte de loi, présenté par le ministre des Finances, Abderahmane Raouya, en présence du ministre des Relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda, a indiqué un communiqué de la Chambre haute du parlement.

M. Raouya a exposé les données financières et économiques du pays devant la poursuite des fluctuations des cours des hydrocarbures sur les marchés internationaux.
Le ministre a également abordé les mesures initiées par le gouvernement pour dépasser cette situation et poursuivre la mise en œuvre des programmes de développement décidés par le président de la République, affirmant que le texte de loi ne contenait pas d’impôts ou taxes qui impacteraient le pouvoir d’achat du citoyen.
Il a rappelé que le PLF 2019 est à même de préserver le caractère social de l’Etat, assurant que le volume des transferts sociaux prévus par ce texte de loi et servent les intérêts du citoyen, ajoute-t-on de même source.
De leur côté, les membres de la Commission ont soulevé les questions et préoccupations autour du PLF 2019, suivies d’un long débat au cours duquel le ministre des Finances a répondu à ces interrogations.
Il convient de rappeler que la Commission des affaires économiques et financières du Conseil de la nation, s’emploie actuellement à l’élaboration d’un rapport préliminaire sur le PLF 2019 qui sera présenté prochainement en plénière consacré à l’examen et au débat autour du texte.