Le rapport d’évaluation du Plan de lutte contre le cancer (2015-2019) fera l’objet d’une réunion des experts, en mai prochain, en prévision de sa validation finale, a annoncé, jeudi à Alger, le chargé du suivi et de l’évaluation de ce plan, le Pr Messaoud Zitouni.

“Une réunion est prévue en mai prochain entre une trentaine d’experts pour faire le bilan général de la lutte contre le cancer, en vue de déterminer la qualité exacte du rapport d’évaluation avant sa validation finale”, a indiqué à le Pr Zitouni à l’APS, en marge d’un séminaire organisée à l’occasion de la Journée mondiale du cancer de l’enfant.

La réunion en question portera sur “une évaluation globale du rapport final, à travers 20 à 25 sous-rapports thématiques, dont celui relatif au cancer de l’enfant”, a-t-il ajouté, précisant que le rapport final, qui sera présenté ultérieurement aux plus autorités du pays, permettra à ces dernières de “tracer la stratégie future de la lutte contre le cancer”.

Rappelant l’existence d’un Registre national des cancers, comprenant les 3 registres régionaux (Est, Ouest et Centre), en sus du Registre particulier de l’enfant, le Pr Zitouni, qui est également le coordonnateur du plan de lutte contre le cancer, a estimé qu'”en dépit des efforts consentis par les pouvoirs publics en matière de lutte contre cette maladie, ces derniers marquent une certaine stabilisation”.

Dans le même sillage, tout en soulignant que le cancer de l’enfant est “au cœur” du Plan quinquennal anti-cancer, il a fait savoir que des spécialistes algériens plaident pour l’élaboration d’un Plan Cancer spécialement dédié à l’enfant, mettant en avant les “particularités génétiques” de ce type de cancer et de la qualité de la prise en charge que celui-ci requiert.

Le professeur Zitouni a relevé, à cette occasion, “les progrès réalisés par l’Algérie dans le cadre du plan anti-cancer s’agissant de la prise en charge des enfants cancéreux”, citant entre autres, la multiplication du nombre d’infrastructures destinées à l’oncologie pédiatrique et celui du personnel médical, et l’amélioration de la qualité de la formation de celui-ci.

Lors de cette rencontre organisée par la revue “Ma santé, ma vie”, en partenariat avec la Société algérienne d’Oncologie pédiatrique (SAOP), les différents intervenant ont dressé l’état des lieux du suivi du cancer de l’enfant, à l’échelle nationale, et émis nombre de propositions dans le sens de l’amélioration de la qualité de la prise en charge des malades.