Après les Jeux Méditerranéens 2022 prévus à Oran du 25 juin au 05 juillet prochains, l’Algérie va abriter un autre événement majeur. Et il sera continental. Il s’agit du Championnat d’Afrique 2023 de football qui se tiendra du 08 au 31 janvier. Après le report du tirage au sort dans un premier temps, ce dernier sera effectué aujourd’hui à partir de midi comme annoncé par la Confédération africaine de football (CAF). L’instance a même informé que le nombre de participants passera de 16 à 18. Ce qui donnera un format inédit.

Par Mohamed Touileb
Alors qu’il devait se dérouler le 28 avril écoulé, le tirage au sort avait été reporté. Mais ce n’était que partie remise puisqu’on connaîtra la composition des 4 poules du tournoi des joueurs locaux dans les prochaines heures. Avoir 18 sélections sur la ligne de départ au lieu des 16 chamboule le mode de cette 7e édition de l’épreuve africaine. Il devrait y avoir cinq groupes. Trois poules compteront 4 équipes et deux autres avec 3 teams. Au terme du premier tour, les deux premiers de chaque quartet seront qualifiés tout comme le leader des deux autres trios.
Les stades seront prêts
La compétition devrait se jouer dans 4 stades différents. Il s’agit du stade 5 juillet 1962 à Alger alors que les trois autres enceintes à accueillir des rencontres de ce rendez-vous sont celui du Chahid Hamaloui (Constantine), le stade 19 mai 1956 d’Annaba et le Nouveau stade d’Oran. Tous les antres devraient être prêts et opérationnels d’ici-là. « Il y a des normes de la CAF et la Fifa, concernant l’aspect technique des infrastructures sportives. Il y a des commissions techniques mixtes entre la Fédération algérienne (FAF) et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), dont l’objectif est de suivre l’application des critères exigés à travers l’ensemble des stades. Nos stades seront réceptionnés selon les normes internationales avant la fin de l’année », avait assuré Abderrazak Sebgag, ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) en février écoulé.

Objectif triomphe pour Bougherra
Pour ce qui est de l’aspect performance, Madjid Bougherra, sélectionneur des A’ d’Algérie, fait clairement de la victoire finale dans cette épreuve l’objectif principal. L’ancien défenseur des « Fennecs » veut que ses poulains succèdent au Maroc qui reste sur deux consécrations en la matière. Nos A’ continuent la préparation pour cet événement. Ils auront un mini-tournoi à disputer au mois de juin. Il s’agit du « Four Nations » qui regroupera le Mali, le Sénégal ainsi que la RD Congo. Prévu dans un premier temps à Oran et Sig, ce meeting footballistique devrait finalement se jouer à Alger. En effet, comme nous l’avion déjà rapportés dans nos colonnes, les Autorités n’ont pas voulu que le Nouveau Stade d’Oran soit surexploité en abritant 4 rencontres en l’espace de 10 jours (4 juin pour les A en réception de l’Ouganda puis 6, 10 et 14 pour les protégés de Bouggy dans un premier temps). Dès lors, il a été décidé de redomicilier les sorties des A’ au stade 5 juillet 1962. Même pour ce qui est de l’éventuel match amical des A face au Paraguay, il ne se jouera pas dans l’écrin d’El-Bahia. L’approche des JM a fait que la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) d’Oran et les organisateurs décident de minimiser le risque d’abîmer le jardin. n