Le Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) a annoncé, hier, la suspension de la grève nationale des pharmaciens annoncée pour le 28 février. Cette suspension, validée par les membres du bureau national du Snapo, intervient suite à la réunion de dialogue qui s’est déroulée hier au ministère de la Santé en présence des cadres du ministère, de la directrice de la Pharmacie centrale des hôpitaux, du président du Snapo Messaoud Belambri et des membres du bureau national du syndicat.

Par Sihem Bounabi
A l’issue de cette réunion, un groupe mixte a été installé pour travailler sur la révision de la réglementation et le ministère de la Santé s’est engagé à entamer ce travail en concertation avec les partenaires sociaux. Le président du Snapo a déclaré à ce propos que «toutes les assurances nous ont été données quant à l’absence d’un projet déjà existant et que toute révision des textes concernant l’exercice du pharmacien d’officine et notamment celle portant sur l’installation, l’ouverture, le transfert et la fermeture d’officine se fera dans un cadre de concertation et de transparence». Commentant la décision du bureau national du Snapo de suspendre la grève nationale des pharmaciens d’officine, Dr Messaoud Belambri confie que « du moment qu’on a entamé la contestation pour exprimer notre mécontentement suite aux craintes que l’on a eues par rapport à l’avenir de la profession suite au changement annoncé en matière de règlement, le ministère de la santé rassure quant au cadre dans lequel va s’effectuer la révision de la réglementation pour tout ce qui concerne les officines, qui est celui de la concertation et de la transparence. Le bureau national s’est concerté et a décidé la suspension de la grève annoncée pour le 28 février prochain». Le président du Snapo a tenu à saluer la mobilisation et la détermination de la coopération pour défendre les valeurs et le devenir de la profession. ll a également annoncé que la réunion d’aujourd’hui a été marquée par l’installation d’un groupe de travail entre le ministère de la Santé et des membres du bureau national du Snapo qui va entamer une série de réunions pour la révision de la réglementation. Il précise à ce sujet que «le groupe de travail va se pencher sur la révision de la réglementation notamment concernant l’exercice du pharmacien d’officine et les textes d’applications de la loi de la santé 2018 et aussi tous les volets et aspects de la réglementation des officines pharmaceutiques ». Parmi les dossiers qui seront abordés lors de ces réunions de concertation, il s’agit notamment de la répartition géographique convenable en fonction des besoins de la population ainsi que des modalités de création et d’attribution des pharmaciens d’officine. Le groupe de travail va également se consacrer à la préparation des textes d’applications de la loi sanitaire 2018, notamment celui sur le statut des pharmaciens assistants, l’exercice de la profession notamment concernant les emplacements, les services de garde et les services liés à la santé.