L’Arabie saoudite a annoncé la tenue d’une réunion virtuelle vendredi des ministres de l’Energie du G20 destinée à trouver les moyens d’assurer la stabilité du marché pétrolier dans un contexte de chute des prix du brut sous l’effet du nouveau coronavirus, ont rapporté des médias locaux. «La présidence saoudienne du G20 organise une réunion virtuelle extraordinaire des ministres de l’Energie du G20 vendredi (…) pour favoriser le dialogue et la coopération au niveau mondial afin de garantir la stabilité des marchés de l’énergie», a indiqué une déclaration publiée mardi citée par les mêmes sources. «Les ministres de l’Energie du G20 se pencheront également, aux côtés des pays invités et d’organisations régionales et internationales, sur les moyens d’atténuer l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les marchés de l’énergie», a ajouté le texte. Ce rendez-vous fera suite à une réunion extraordinaire que doivent tenir par visioconférence jeudi l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés dont la Réussie pour se pencher sur la faible demande due à la pandémie et à la situation du marché pétrolier. Dix pays producteurs de pétrole n’appartenant pas à l’alliance Opep+, dont les Etats-Unis, ont été invités à la réunion, a rapporté mardi l’agence de presse russe Tass. La réunion interviendra une semaine après que le président américain Donald Trump ait déclaré que les principaux producteurs, la Russie et l’Arabie saoudite, devraient réduire leur production pour stimuler les prix et préserver l’industrie pétrolière mondiale. La semaine dernière, le prix du baril de pétrole a atteint son plus bas niveau en 18 ans en raison notamment du ralentissement de la demande mondiale en brut sous l’effet de la propagation du coronavirus et de l’échec du l’Opep et de ses alliés en début mars à s’entendre sur les niveaux de réduction de la production pour soutenir les prix.