Les Etats-Unis vont utiliser 50 millions de barils de pétrole prélevés sur leurs réserves stratégiques dans une tentative de faire baisser les prix de l’essence, en forte augmentation, a annoncé mardi la Maison Blanche.

Cette opération se fait en concertation avec d’autres Etats gros consommateurs d’or noir, en particulier la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud ou encore le Royaume-Uni, selon un communiqué.

L’objectif naturellement est de faire pression sur les membres des pays de l’OPEP+ et de faire chuter les cours.

Pour l’heure cette stratégie semble avoir porté ses premiers fruits car les cours baissent avant même que le pétrole ne sorte des stocks stratégiques.

Cela montre également, que l’économie mondiale ne peut pas se décarboner aussi rapidement que cela.

Sur les cours du pétrole et la foulée de ces annonces, le Brent cédait 1,3% tandis que le WTI abandonnait 1,8%.