Le prix du panier de quatorze pétroles bruts (ORB), qui sert de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est maintenu en début de la semaine en cours à plus de 64 dollars, selon les données de l’Organisation publiées mardi sur son site web. Ainsi, le prix de l’ORB s’est établi à 64, 21 lundi contre 64,56 dollars vendredi dernier, a précisé la même source. Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l’Opep comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela). Lundi, les prix de l’or noir ont terminé la séance en hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s’est établi à 63,65 dollars à Londres, en hausse de 0,41% ou 26 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance a pris 0,42% ou 24 cents à 58,01 dollars. Cette hausse intervient à quelques jours de la réunion de l’Opep et ses partenaires attendue pour le 6 décembre prochain à Vienne (Autriche). Cette réunion examinera la situation du marché pétrolier, sachant que lors de la sixième réunion de l’Opep +, l’ accord portant sur une baisse conjointe de la production de 1,2 million de barils a été reconduit pour une durée supplémentaire allant du 1er juillet 2019 jusqu’au 31 mars 2020. Depuis 2016, l’Organisation et ses partenaires se sont engagés pour une limitation volontaire de leur production afin de soutenir les cours. Mercredi, les prix du pétrole demeuraient stables en cours d’échanges européens. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 63,71 dollars à Londres, en hausse de 0,19% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance gagnait 0,26% à 58,27 dollars.