Le prix du panier de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), constitué de 13 pétroles bruts dont le Sahara Blend algérien, s’est élevé à près de 55 dollars, a indiqué hier mercredi l’Opep sur son site web. « Le panier de référence de l’OPEP de bruts (ORB) s’est élevé à 54,85 dollars le baril mardi, contre 53,92 dollars la veille (lundi) », précise la même source. Le brut de l’Opep maintient sa tendance haussière pour cette semaine en enregistrant un niveau élevé par rapport à celui enregistré depuis février 2020, une année caractérisée par une chute drastique des cours de l’or noir, engendrée notamment par les incidences de la pandémie Covid-19 sur l’économie mondiale et le marché pétrolier. L’ORB a terminé 2020, en hausse de 6,56 dollars, ou 15%, pour s’établir à 49,17 dollars/b en décembre dernier, sa valeur mensuelle la plus élevée depuis février 2020. Tous les composants de l’ORB ont progressé en décembre dernier, dont le Sahara Blend algérien, Bonny Light, Djeno, Es Sider, Girassol, Rabi Light et Zafiro, en hausse de 7,39 dollars, soit 17,9% en moyenne, à 48,74 dollars/b, selon le dernier rapport mensuel de l’Opep. Les autres bruts de l’Opep, à savoir, Arab Light, Basrah Light, Iran Heavy et Kuwait Export ont augmenté de 6,45 dollars, soit 15,0% en moyenne, pour s’établir à 49,44 dollars/b, tandis que le Murban a augmenté de 6,39 dollars, soit 14,8% en moyenne, pour s’établir à 49,48 dollars le baril. Cette augmentation a été enregistrée pour le deuxième mois consécutif en raison de la hausse des prix du brut de référence liés aux signes d’amélioration des fondamentaux du marché pétrolier. Le Brent a atteint en décembre dernier son plus haut niveau depuis février 2020, en hausse de 14,2% et pour ce premier mois de 2021, les prix de l’or noir se maintiennent à un niveau élevé de plus de 53 dollars.