Les prix du pétrole fléchissaient lundi, lestés par les craintes d’un ralentissement de la demande chinoise dû à la flambée épidémique que connait actuellement le pays. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet baissait de 2,11% à 110,02 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en juin perdait quant à lui 2,25% à 107,30 dollars. “Les prix du pétrole sont sous pression (…) en raison des inquiétudes concernant l’économie mondiale à la suite de données commerciales chinoises plus faibles publiées cette nuit”, ont commenté les analystes. Les exportations de la Chine ont connu en avril un tassement inédit depuis 2020, sur fond de confinement de Shanghai qui pénalise lourdement l’activité et de durcissement des restrictions sanitaires à Pékin.

Des millions de Pékinois travaillent à domicile lundi à la suite d’un nouveau tour de vis des mesures anti-Covid, donnant à la capitale chinoise de 22 millions d’habitants des allures de ville fantôme. La Chine est confrontée depuis deux mois à sa pire vague épidémique depuis la flambée initiale du début 2020.