La compagnie britannique Petrofac a indiqué, hier, dans un communiqué de presse, avoir obtenu, à titre provisoire, un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) d’une valeur de 600 millions de dollars auprès de la Sonatrach. La signature officielle du contrat devrait avoir lieu en septembre prochain, selon Petrofac.

Le marché concerne le développement des champs Tinhert. Situé à Ohanet, à environ 1 500 kilomètres au sud-est d’Alger, l’EPC1 fournira un nouveau centre de séparation et de compression de pétrole brut. Durant 36 mois, Petrofac engagera des travaux sur un réseau de pipelines d’environ 400 km pour raccorder 36 puits, mise en service, démarrage et tests de performance des installations compris. E. S. Sathyanarayanan, directeur général ingénierie et construction du groupe, a souligné, dans le même communiqué, que «ce contrat vient s’ajouter au bilan de Petrofac en Algérie, où nous travaillons depuis plus de deux décennies pour soutenir la production pétrolière et gazière du pays». «Nous avons continué à accroître notre présence dans le pays par le biais d’un certain nombre de contrats EPC et de services d’ingénierie avec Sonatrach, y compris les projets Alrar et Reggane qui ont débuté cette année, et nous sommes impatients de déployer notre expertise sur d’autres», a-t-il ajouté.