Les augmentations prévues pour les pensions de retraite décidées au titre des années 2021-2022 devront être versées à partir de dimanche 15 mai, a indiqué hier la Caisse nationale de retraite (CNR). Afin de faciliter les opérations de retraits et d’éviter les déplacements parfois inutiles des retraités au niveau des bureaux de poste, la CNR a indiqué que les pensionnaires seront informés par l’envoi d’un message sur leur téléphone mobile. Ils recevront donc «un SMS qui comprend le montant versé comme rappel de l’augmentation au titre de l’année 2021, ainsi que celui de 2022», a précisé la Caisse qui précise que de cette façon, il sera épargné aux retraités de se déplacer dans les agences locales afin de se renseigner sur les montants des augmentations qui leur ont été versées.
La CNR a précisé que «les augmentations au titre de l’année 2021 seront perçues par les retraités avec effet rétroactif à partir de mai 2021 et dans les mêmes proportions que celles relatives à l’année 2022, et ce en application des instructions du président de la République lors du Conseil des ministres d’avril dernier», rappelant que le montant alloué au titre de l’augmentation des pensions de retraite et révélé récemment par son directeur général par intérim est estimé à «plus de 90 milliards de dinars».
Environ un million et demi de retraités bénéficieront au cours de ce mois d’une augmentation de 10% de leur pension de retraite. Cette catégorie représente les retraités dont l’allocation est inférieure à 15.000 dinars. La deuxième catégorie est celle ayant perçu une hausse de 5% et dont la pension se situe entre 15.00 et 20.000 DA. Vient ensuite la hausse de 3% décidée pour les pensions comprises entre 20.000 et 43.000 DA et, enfin, une augmentation de 2% pour les pensions de plus de 43.000.
L’Organisation syndicale des retraités algériens (OSRA) a affirmé, rappelle-t-on, que les augmentations étaient «insignifiantes» au vu de la dégradation du pouvoir d’achat. Cette révision des pensions des retraités ne répond nullement ni à leur attentes ni à celle de leur pouvoir d’achat», a-t-elle estimé, avant de noter que l’inflation est à «plus de 30%».
L’Organisation syndicale, qui reste dans l’attente de son agrément, après avoir effectué un comparatif entre la hausse des retraites et l’inflation, a affirmé espérer que «le gouvernement revoie sérieusement la revalorisation de l’année 2021 (mai 2021- avril 2022) et annonce une revalorisation plus respectable et conséquente pour l’année 2022 (mai 2022 – avril 2023) qui reflète la chute du pouvoir d’achat du retraité et de l’inflation galopante en Algérie». En tout état de cause, elle plaide pour une «revalorisation plus conséquente» des pensions de retraite.
L’Algérie compte un total estimé à plus de 3 millions de retraités affiliés à la CNR qui sont concernés par une revalorisation de leur pension à des degrés divers. <