Aucun cas de contamination n’a été enregistré dans les deux établissements pénitentiaires des communes de Sayada et Ain Tédèlès dans la wilaya de Mostaganem depuis la déclaration de la pandémie, ont affirmé leurs responsables qui veillent à une application stricte et rigoureuse du protocole sanitaire de prévention contre Covid-19. Lors d’une visite de l’APS aux deux établissements pénitentiaires pour s’enquérir des mesures de prévention appliquées, Benhamzi Kamel, directeur de l’établissement de rééducation Sidi Othmane, dans la commune de Sayada, a souligné qu’un dispositif de prévention contre Covid-19 est appliqué à l’intérieur de la prison depuis le début de déclaration de la pandémie. Chaque personne est dans «l’obligation de porter un masque de protection, de se laver les mains régulièrement et de respecter la distanciation physique au niveau des salles d’enseignement et de formation, du réfectoire, dans les couloirs et même à la cour de rassemblement et à l’intérieur des espaces réservés aux visites familiales», a-t-il indiqué.» Un appareil est installé à la porte de chaque bloc pour mesurer la température des détenus et prendre en charge immédiatement tout cas suspect», a-t-il fait savoir, soulignant qu’aucun cas n’a été enregistré au niveau de l’établissement depuis le début de la pandémie. «Les gardiens du pénitencier veillent à l’application du protocole sanitaire avec professionnalisme à l’endroit des pensionnaires, des employés, des avocats et des visiteurs», a souligné M. Benhamzi. Pour sa part, Boudriaa Mohamed, directeur de l’établissement de rééducation d’Ain Tédelès a déclaré que depuis l’imposition des mesures préventives contre l’épidémie, «nul n’est autorisé à accéder à l’établissement pénitentiaire sans le port du masque et le lavage des mains avec du gel hydro-alcoolique», ajoutant que le respect de la distanciation est exigé dans les classes d’enseignement où le nombre par classe ne dépasse pas les 20 personnes, de même que pour les enseignants. Une désinfection quotidienne de toutes les salles, classes, chambres, lieux de repos, portes et serrures est effectuée, a-t-il fait savoir, précisant que tout nouveau pensionnaire malade venant de l’hôpital est soumis au confinement obligatoire pour une période de 14 jours avec un suivi médical permanent et les agents veillent à l’examen médical hebdomadaire par un médecin et un spécialiste en médecine dentaire, «ce qui a permis à l’établissement de maîtriser
la situation sanitaire et de parer
à toute contamination par le
virus depuis le début de la pandémie».(APS)