Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a déclaré, hier, que  «la nouveauté pour cette saison du Hadj est que toutes les dispositions administratives seront accomplies au profit des pèlerins à la mi-mai», lors d’une conférence de presse organisée en marge de l’ouverture du Salon national du Hadj et de l’Omra qui se déroule au  Palais des expositions aux Pins-Maritimes (Safex) à Alger du 27 au 31 mars prochain.

Mohamed Aïssa a également souligné que la caravane, destinée à mieux connaître la pratique du Hadj aux pèlerins, a couvert jusqu’à présent 33 wilayas. «Pour les wilayas qui ne sont pas couvertes, elles vont bénéficier d’un effort dans ce sens fourni par les agences de voyages concernées», précise-t-il aussi.
Le ministre a aussi annoncé, lors de cette conférence, animée en présence de Mokhtar Hasssbelaoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, que l’Etat a ordonné à la délégation préparatoire de choisir les hôtels les plus proches du Haram El Makki de La Mecque et les moins chers. «Les hôtels que nous avons choisis dans ce sens sont dans des zones plates pour faciliter le déplacement. Je peux dire aussi que le coût du pèlerinage dans notre pays est le moins cher par rapport aux pays voisins et d’autres pays aussi », affirme le ministre. Il a également déclaré que « ceux qui ont eu des visas de complaisance de la part de l’ambassade saoudienne  sont soumis à payer les droits du pèlerinage dans les banques et  bénéficient des même prestations de la mission algérienne de pèlerinage ». Dans le même sillage, Mohamed Aïssa a précisé que « la communauté algérienne vivant à l’étranger peut s’enregistrer elle aussi dans le portail électronique du pèlerinage ». Ainsi le pèlerin algérien qui vit à l’étranger peut suivre son enregistrement et effectuer le paiement  à travers ce portail et faire son déplacement vers les lieux saints de l’Islam avec les autres pèlerins à partir de l’Algérie. Le ministre ajoute, qu’ «il y a une deuxième formule que nous avons proposé à la Grande Mosquée de Paris qui consiste à coordonner les efforts de la location et du transport avec l’Office national du Hadj et de la Omra. Cela permettra à notre communauté vivant à l’étranger de bénéficier de certaines réductions au même titre que la mission algérienne du Hadj qui comporte 36 000 pèlerins».