La campagne de pêche à la sardine pour l’année 2018 a été lancée officiellement hier à partir du port de pêche de Tipasa avec l’objectif d’atteindre plus de 5000 tonnes de prises, selon les prévisions de la Direction de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya. La campagne, ouverte par le wali Moussa Ghelai en marge de la 6ème édition des «Ports et barrages bleus» et organisée cette année sous le signe»

Ensemble pour une pêche et une aquaculture productives et durables», a donné lieu à la tenue de diverses activités liées à l’importance de la propreté des ports et de l’environnement maritime notamment. Selon ses organisateurs, cet événement, initié annuellement en collaboration avec les professionnels du secteur, vise l’ancrage d’une culture de préservation de l’environnement en tant que condition sine qua none pour la réussite des différentes campagnes de pêche (halieutique et continentale), entre autres, la campagne de pêche au thon, l’ensemencement d’alevins dans les barrages et la pêche des poissons pélagiques (sardines et anchois).
Une production de plus de 5000 tonnes de poissons pélagiques est attendue à Tipasa, au titre de cette campagne qui s’étalera jusqu’en octobre prochain, a indiqué, à l’occasion, le chargé de communication à la Direction de la pêche, Mustapha Ralem Ahmed. La wilaya compte une flottille de 190 embarcations spécialisées dans la  pêche à la sardine au niveau de ses cinq ports de pêche (Khemisti, Bouharoune, Tipasa, Cherchell et Gouraya), a-t-il ajouté, soulignant l’importance de la valorisation des outils de production et des infrastructures de base du secteur dans la réussite des campagnes de pêche. Interrogé sur la hausse du prix de la sardine, qui a atteint le plafond de 800 DA le kilogramme au niveau des poissonneries et marchés de la région, le responsable l’a imputée à la «règle de l’offre et de la demande», informant, en outre, que le «pic» de production de ce type de poisson (sardine) se fait généralement durant la «période allant de mai à octobre». La 6ème édition des «Ports et barrages bleus» à Tipasa a été marquée par la réalisation d’actions de nettoyage au niveau des ports (enlèvent des détritus flottant à la surface et au fond de la mer), outre la tenue d’un atelier de sensibilisation sur la préservation de l’environnement marin et de la biodiversité, avec la participation d’enfants et d’associations sportives et juvéniles du secteur. Des décisions de concession ont été aussi attribuées à nombre d’investisseurs porteurs de projets en aquaculture.