Le célèbre chef d’entreprise Mohamed Laïd Benamor n’est pas exclu du Forum des chefs d’entreprise (FCE) et assure normalement ses fonctions au sein de cette organisation patronale.
C’est le président Ali Haddad qui a mis fin à la rumeur, en niant catégoriquement l’exclusion de Mohamed Laïd Benamor du FCE. Il a précisé, dans un communiqué rendu public hier, que les informations relatives à l’exclusion de Mohamed Laïd Benamor du FCE sont infondées.
«Le Forum des chefs d’entreprise dément les allégations rapportées par certains médias selon lesquelles des membres de la direction auraient été exclus, à l’instar de M. Mohamed Laïd Benamor, vice-président du FCE chargé du développement de l’agriculture et de l’agro-industrie, dont l’engagement au sein du FCE est permanent et sans faille», indique le document. «Aucun des membres de la direction n’a fait l’objet d’une quelconque sanction et l’exclusion ne fait pas partie de la culture de notre organisation, qui reste ouverte à tous les entrepreneurs. Nous tenons à réaffirmer que le Forum des chefs d’entreprise est fort par la mobilisation de l’ensemble de ses membres à travers le territoire national», ajoute la même source. Le communiqué a été rendu public à l’occasion de la tenue d’une rencontre d’évaluation des premières étapes, relatives au processus de changement de statut du FCE. Une rencontre marquée par le ralliement de quatre fédérations sectorielles relevant des secteurs du BTPH, des Services, de la Transformation industrielle et de l’Industrie pharmaceutique, note le document. Lors de cette rencontre, le président du FCE a réaffirmé le soutien de son organisation au président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. «Tout en se félicitant du renforcement des rangs du FCE, le président Monsieur Ali Haddad, à cette occasion, a réaffirmé le soutien du Forum des chefs d’entreprise au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika», indique le communiqué. Par ailleurs, il a appelé l’ensemble des membres à se mobiliser pour mettre en œuvre le programme d’action du FCE pour les prochaines années, dans l’unité, la cohésion et la solidarité dans le seul intérêt de l’économie nationale. La précision du FCE sur Mohamed Laïd Benamor vient suite à la publication d’une information par le journal
El Bilad annonçant l’exclusion de vice-président du FCE pour des raisons politiques.
Selon le même média, le concerné aurait promis à certains hommes politiques de financer leur campagne électorale pour l’élection présidentielle. Une démarche qui aurait provoqué, selon El Bilad, la colère des hautes autorités du pays qui ont ordonné sa radiation du FCE avec d’autres chefs d’entreprise pour les mêmes motifs. Dans une déclaration au journal électronique « ALG24 », Mohamed Laïd Benamor a nié catégoriquement ces informations et a précisé qu’elles n’avaient aucun fondement. Il y a lieu de noter que le Forum des chefs d’entreprise a changé de statut juridique. Il est passé de celui d’association à celui de syndicat. Un changement qui vise à renforcer le rôle de cette organisation patronale dans les milieux d’affaires et dans la vie politique du pays.
Avec ce changement, le FCE pourrait siéger dans les différentes commissions ministérielles au même titre que la CGP.A. S.