Nommé jusqu’à la fin de saison en tant qu’entraîneur intérimaire de Manchester United, Ralf Rangnick va avoir la lourde tâche de relancer des Red Devils, septièmes de Premier League et en difficulté depuis le début de la saison. Sous les yeux du technicien allemand, les Mancuniens se sont d’ailleurs imposés, jeudi soir, face à Arsenal (3-2) mais le successeur d’Ole Gunnar Solskjaer prendra véritablement ses fonctions sur le banc de United contre Crystal Palace aujourd’hui à 15 heures.
Ancienne gloire du club, Patrice Evra a cependant partagé ses doutes quant à la nomination de Ralf Rangnick : «je suis perplexe», a lancé l’ex-défenseur auprès de Amazon UK et cité par le Daily Star. «Nous parlons plus de Rangnick que de ce que font les joueurs sur le terrain parce que nous venons de limoger un manager mais tout le monde semble tellement excité».
A ce titre, l’ancien latéral mancunien a surtout regretté le manque de continuité de Manchester United concernant ses entraîneurs : «cela commence à devenir un cirque. Combien d’entraîneurs a-t-on déjà viré? On ne sait pas s’il vient comme conseiller ou juste pour six mois parce que l’on ne sait pas s’ils attendent un entraîneur avec lequel ils ont déjà un accord», a ainsi asséné l’ancien international tricolore aux 81 sélections. «Cela devient un peu comme un cirque. On verra. C’est déjà arrivé avec Solskjaer. Il était entraîneur intérimaire et à la fin on l’a gardé et on lui a offert un contrat de trois ans».

Ralf Rangnick peut rester
En Angleterre, le nouveau coach intérimaire de Manchester United, Ralf Rangnick, pourrait devenir l’entraîneur permanent, c’est ce qu’affirment les tabloïds anglais hier matin. « Monsieur pour rester» titre ce matin le Daily Mirror. Quatre jours après s’être officiellement engagé avec Manchester United, Ralf Rangnick a tenu sa première conférence de presse ce vendredi en tant qu’entraîneur des Red Devils. Le technicien de 63 ans a dévoilé son projet et annoncé vouloir amener «plus d’équilibre» entre les jeunes et les joueurs d’expérience. L’Allemand, responsable de retrouver son remplaçant l’été prochain, a révélé que ça pourrait bien être, lui-même. « Je pourrais rester» écrit le Daily Express. «Je vais garer le patron» s’amuse le Daily Star sur sa Une. Pour rappel, Mauricio Pochettino, Erik ten Hag et Brendan Rogers sont pressentis comme les favoris pour prendre les rênes des Red Devils.