Le journaliste et écrivain Mahdi Boukhalfa propose à ses lecteurs de redécouvrir ses écrits dans la presse nationale à travers un nouveau recueil de chroniques, parues entre 2015 et 2017, et qui invite à s’attarder sur les comportements et phénomènes sociaux, sur la conjoncture économique et sociale et sur le quotidien des Algériens pendant ces trois ans. Publié aux Editions du net sous le titre satirique «Khaouty, avancez l’arrière, Bons baisers d’Algérie», ce recueil de 406 pages comporte 131 chroniques abordant, sous la dérision, la vie quotidienne et les phénomènes sociaux du pays. Sociologue de formation, l’auteur aborde cette période comme une «bulle suspendue dans le temps» produisant des «états sociologiques (…) devant un désordre social». Il revient avec une pointe de dérision sur les difficultés sociales et économiques marquantes de ces trois années. Face à cette situation, Mahdi Boukhalfa avait souvent relevé la résilience des citoyens dans des chroniques relatives au pouvoir d’achat, le ramadhan ou encore les grèves dans le secteur des transports. Sur le plan de la vie politique et de l’actualité internationale, de nombreuses chroniques abordent, entre autres, des faits marquants comme les élections présidentielles en France et aux Etats-Unis. L’auteur propose également dans cet ouvrage des chroniques sur le football et les qualifications pour le mondial russe de 2018, sur le système éducatif, ou encore sur les habitudes touristiques des Algériens, tout en scrutant les réactions de la rue et de la toile sur ces thématiques. Né à Alger en 1955, Mahdi Boukhalfa est sociologue de formation et journaliste de profession qui a entamé sa carrière en 1983 à l’agence de presse Algérie presse service. Il signe en 2019 son premier ouvrage «Mama Binette, naufragée en Barbarie» qui sera suivi de «La révolution du 22 février» et «La marche d’un peuple, les raisons de la colère» sorti fin 2020 et de «Pavillon Covid-19, sept jours en enfer» un récit publié en début d’année.
En 2021, il publie La Cantera, il était une fois Bab El Oued», un récit sur l’histoire de l’un des quartiers emblématiques d’Alger, Bab El Oued, sa création, le mode de vie qui y régnait de la période coloniale aux années 1980.