Trois années après la tenue de leurs premières assises, les Jeunes progressistes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) annoncent l’organisation, demain, de leur premier congrès à Zéralda (Alger).

«Trois ans après ses premières assises, l’organisation des jeunes militants du RCD tiendra son premier congrès, vendredi à Zéralda, pour marquer la naissance des Jeunes progressistes», indique cette formation dans un communiqué, et que plus de 1 000 jeunes congressistes, issus de différentes régions du pays, prendront part à ces travaux. Au menu de ce rendez-vous figurent l’évaluation du bilan des activités et des actions de sensibilisation et d’adhésions menées depuis trois années, précise la même source. Ajoutant que «ce déploiement militant, marqué par de nombreuses étapes, est la base et la substance des textes et propositions de programmes qui sont appelés à être débattus, enrichis et adoptés pour un plan d’action et d’intervention».
Les Jeunes progressistes du RCD profiteront de leur premier congrès pour débattre également de «la situation sociopolitique du pays, en général, et celle de la jeunesse algérienne, en particulier», poursuit le communiqué. Ils ambitionnent d’en faire «un moment qui restitue l’espoir et qui jette les bases d’un combat qui implique et mobilise la jeunesse». C’est pourquoi, ils appellent cette jeunesse à s’engager dans l’action politique pour promouvoir «une gouvernance à la mesure de leurs espérances et imposer la transparence et la responsabilité dans la gestion et la conduite des affaires de la cité».