La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune a affirmé, hier à Alger, que sa formation politique s’attendait à davantage de mesures sociales au sein du Projet de loi de finances (PLF 2019)

, dont le vote est prévu aujourd’hui jeudi. Dans une allocution prononcée lors de la session ordinaire du bureau politique de son parti, Mme Hanoune a indiqué que le vote du PLF 2019 est prévu jeudi à l’Assemblée populaire nationale (APN), «après deux jours seulement de débat», précisant que son parti s’attendait à «davantage de mesures d’apaisement dans les domaines sociopolitiques», notamment au vu de «la situation actuelle du pays». La secrétaire générale du PT a fait savoir que le PLF 2019 dont «l’examen durait avant 5 jours, voire plus, n’a apporté aucune nouveauté» et poursuivra «la politique d’austérité, notamment en ce qui concerne l’ouverture de postes d’emploi ou le replacement de ceux qui seront mis à la retraite». Elle a estimé, par ailleurs, que les budgets sectoriels étaient loin de répondre aux exigences et aux besoins des secteurs, soulignant que face à une telle situation, il est nécessaire, pour son parti, de réunir les conditions nécessaires pour préserver l’entité de la nation du chaos qui ouvre la voie à l’ingérence étrangère». «Seule une mobilisation populaire, large et organisée, est à même de trouver une issue positive pour la nation et de permettre la refondation politique, en opérant une rupture avec le statu quo établi et
en prémunissant le pays contre
les dangers tant internes qu’externes». (APS