Comme il fallait s’y attendre depuis l’annonce de la célébration en grande pompe des 60 années d’indépendance, l’Algérie a vibré, hier, 5 juillet 2022, au rythme d’un défilé militaire qui s’est déroulé sur la RN 11 jouxtant Djamaâ El Djazaïr sous la supervision du président de la République, qui a assuré le lancement des festivités en présence de chefs d’Etat et de délégations de pays invités à prendre part à cet évènement.

Après avoir déposé une gerbe au sanctuaire des Martyrs à Alger, le président Abdelmadjid Tebboune, débout dans une voiture au toit ouvrant, en compagnie du chef d’état-major de l’armée, le général d’Armée Saïd Chanegriha, a passé en revue les unités de plusieurs services de sécurité avant de donner le coup d’envoi du défilé militaire.
«En ces moments hautement symboliques, le peuple algérien constate le haut niveau de professionnalisme et de maîtrise des sciences et techniques militaires atteint par notre solide Armée. Un moment qui incarne également la fidélité aux martyrs et au message éternel de Novembre», a souligné le Président Tebboune dans son allocution de lancement des festivités.
«En ce grand et mémorable jour, et devant cette imposante démonstration d’une Algérie fière de ses gloires et fidèle à ses chouhada, je présente à notre vaillant peuple toutes mes félicitations et tous mes vœux, alors que nous marquons un évènement exceptionnel en la célébration du 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, à un moment où les institutions et les instances constitutionnelles de l’Etat ont abouti à une phase de l’Algérie confiante en son présent et pleine d’espoir en son avenir», a-t-il affirmé.
Le chef de l’Etat a également salué les grandes réalisations de l’ANP, jugeant «important, devant cette imposante démonstration, de réitérer les sentiments de gratitude que porte la Nation au bouclier de l’Algérie, notre Armée nationale populaire, porte-étendard de l’Armée de libération, aux côtés de laquelle nous assistons avec fierté, à l’occasion de cet événement historique, aux grandes réalisations et acquis qu’elle a accomplis».
Au terme de son allocution, M. Tebboune a fait l’annonce du lancement officiel du défilé militaire avec les carrés de la Formation musicale et de la Cavalerie, relevant de la Garde républicaine, suivis des carrés des Moudjahidine, des Cadets de la Nation, des Commandements des Forces, des Ecoles militaires, ainsi que les carrés de la Direction générale de la Sûreté nationale, de la Direction générale des Douanes et la Direction générale de la Protection civile. Ces carrés ont laissé place aux formations de véhicules de combat, à leur tête, les différents types de chars, les véhicules de l’Infanterie mécanisée et motorisée, de l’artillerie, les divers types de véhicules lance-roquettes, divers systèmes d’artillerie contre aéronefs et des systèmes de missiles de défense antiaérien, à l’instar des systèmes BUK-M3 et S-300, les divers systèmes de radar, des véhicules blindés légers, des véhicules de reconnaissance et d’assaut.
Les festivités, inédites par leur ampleur et les moyens humains et matériels mobilisés, ont été marquées par une performance brillante et une extrême précision des formations des différentes forces de l’Armée nationale populaire (ANP). Des canons ont tiré soixante salves au début du défilé pour marquer les 60 ans d’indépendance de l’Algérie, avant que des avions des forces aériennes algériennes ne survolent le ciel, décorant la capitale aux couleurs nationales, suivis par une parade des différentes unités des forces de l’ANP.

Démonstration des forces !

Le spectacle, qui a duré près de deux heures, a débuté par un défilé aérien ouvert par une formation de six avions d’entraînement L-39, qui ont peint le ciel aux couleurs du drapeau algérien, vert, rouge et blanc suivie d’une formation aérienne d’un avion d’instruction avancée de transport C-90, accompagné de deux avions d’instruction de base et avancée NIMR L-39. Un avion de transport Il-76 a ensuite effectué un ravitaillement en plein vol, escorté par deux chasseurs Su-30.
Un escadron de 8 avions d’instruction avancée et appui-feu YAK-130, une formation aérienne de 3 avions de transport tactique C-130, un escadron de 3 avions de transport BE-350 et un avion de transport tactique IL 76MD ont survolé la tribune officielle installée au niveau de Djamaâ el Djazaïr, sous les applaudissements des invités de l’Algérie.
Il s’agit entre autres du président de la Tunisie, Kaïs Saïed, du président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, du président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, du président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, de la présidente de la République démocratique fédérale d’Ethiopie, Mme Sahle-Work Zewdie, du président de la République arabe sahraouie démocratique, Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali.
Il y avait également la présence du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Mahamat Faki, la présidente du Sénat italien, Mme Maria Elisabetta Alberti Casellati, de la ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla el Menkouche, et du ministre émirati à la Tolérance, Cheikh Nahyane Ben Mabrouk al Nahyane.
En plus de la démonstration des forces aériennes, les autres unités de l’ANP étaient, elles aussi, au rendez-vous. Les cavaliers de la Garde républicaine, mais aussi des policiers et des agents de la Protection civile, ont ensuite arpenté en musique et au pas cadencé la route jouxtant la grande mosquée d’Alger, suivis par des centaines de chars et d’autres véhicules blindés.
Des hélicoptères et des avions, des Mig-25 et des Su-24, ont survolé la baie d’Alger sous l’admiration des présents à la tribune officielle et des citoyens qui ont tenu à suivre de près les festivités. Des systèmes russes de défense anti-aérienne S-300 et Pantsir S-1, des chars T-62 modernisés et T-90, ainsi que des drones ont aussi participé à la parade.
Des exhibitions de sauts en parachute exécutées par les équipes nationales militaires de saut en parachute, masculine et féminine, ont également empreint cette parade militaire, avant l’entrée des formations des Forces navales constituées de divers bâtiments de guerre et navires polyvalents à l’image de sous-marins, de bateaux de Commandement et de Projection des Forces, de soutien et de support, de frégates, de corvettes, de dragueurs de mines, des navires d’instruction et des navires de recherche et de sauvetage. En mer, plusieurs bâtiments de guerre et deux sous-marins, Ouancharis et Djudjura, qui ont fait surface dans la baie d’Alger, ont également pris part au défilé.
Le défilé a pris fin en début d’après-midi sous une chaleur torride, adoucie et égayée par des spectacles artistiques de divertissement accomplis par la troupe de cornemuse relevant de la Garde républicaine.