Le chiffre d’affaires de Manchester United a baissé pour la deuxième année consécutive en raison de la pandémie du nouveau coronavirus et de la chute de la vente de billets qui en a résulté, a indiqué le prestigieux club britannique, sociétaire de la Premier League anglaise de football.
En effet, sur la période close au 30 juin, les revenus du club mancunien ont baissé de 2,9% (494,1 millions de livres, soit environ 578 millions d’Euros). C’est toutefois moins que sur l’exercice précédent, lorsque le chiffre d’affaires avait reculé de près de 19%, avec les premiers effets de la pandémie. Les revenus liés aux droits TV ont augmenté de plus de 80% à 254,8 millions de livres (298 millions d’Euros), notamment grâce au retour des Red Devils en Ligue des champions, mais ceux liés à la billetterie ont chuté de 92% à seulement 7,1 millions de livres (8,3 M EUR).
Cela se traduit par une perte nette pour l’exercice de 92,2 millions de livres. C’est la deuxième saison consécutive dans le rouge pour MU, qui avait déjà perdu 23,2 millions l’année précédente.
Manchester United, coté en Bourse, est obligé de publier chaque année ses résultats.
L’année écoulée a été «l’une des plus difficiles de l’histoire de Manchester United», a souligné le vice-président exécutif du club, Ed Woodward, lors d’une conférence téléphonique.
«Alors que l’impact financier de la pandémie est réel, notre solide situation est évidente et chacun au club peut être fier de la résilience montrée lors de cette période difficile», a-t-il ajouté. Woodward, qui doit quitter ses fonctions à la fin de l’année, a mis en exergue la demande «robuste» pour les retransmissions télévisées tant au Royaume-Uni qu’à l’international avec un fort potentiel de croissance en Amérique du Nord, grâce aux diffusions en streaming.
«Même si nous sommes confiants en notre solidité, il est clair que le football dans son ensemble fait face à d’importants défis financiers en raison d’années d’inflation des salaires et des charges de transferts, exacerbés par les effets de la pandémie», a-t-il toutefois averti, appelant à une plus grande «responsabilité financière» tant à l’échelon national qu’européen. Il a estimé que les transferts effectués pendant le mercato d’été, avec notamment le retour de Cristiano Ronaldo et les arrivées de Jadon Sancho et Raphaël Varane, «démontrent notre capacité à continuer d’attirer certains des meilleurs joueurs mondiaux à Old Trafford et à leur permettre de réussir sur le terrain».
Manchester United occupe actuellement la première place de la Premier League, avec trois victoires en quatre matchs.