Plusieurs Palestiniens ont été blessés par les balles des forces d’occupation israéliennes et plusieurs autres ont été arrêtés vendredi lors d’un nouvel épisode de répression contre les marches hebdomadaires pacifiques anti-colonisation à travers le pays, ont rapporté des sources palestiniennes. Cinq jeunes palestiniens ont été blessés par des balles réelles israéliennes à Naplouse, ville palestinienne occupée basée au nord de la Cisjordanie, selon des sources palestiniennes de sécurité. En outre, six citoyens Palestiniens ont été touchés par les balles des soldats d’occupation israéliens au cours d’une incursion de ces derniers dans le village d’Al-Mughayyir à Ramallah au centre de la Cisjordanie occupée, selon le Chef du conseil villageois Ameen Abu Alia. Dans le village de Kafr Qaddoum, dans le nord de la Cisjordanie, «plusieurs Palestiniens, dont deux photojournalistes, ont été blessés par des balles alors que les forces d’occupation israéliennes attaquaient la manifestation hebdomadaire anti-colonies», selon des sources locales. De même, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté quatre Palestiniens dont deux adolescents, lors de leurs incursions dans deux gouvernorats au sud de la Cisjordanie occupée, selon des sources locales et de sécurité. Au nord d’El Khalil, plus précisément dans la localité de Beit Ummar, l’armée d’occupation a arrêté deux adolescents Muhammed Awad Zaaqeeq (17 ans) et Fahmi Abdul Hamid Zaaqeeq (16 ans), selon l’activiste Muhammed Awad. Il a ajouté que les forces d’occupation ont attaqué, fouillé et endommagé plusieurs maisons et ont détenu à de longues périodes leurs résidents. Des sources de sécurité ont mentionné que les soldats d’occupation ont arrêté un citoyen après avoir pris d’assaut son domicile dans la région sud d’El Khalil. A Beitlahm, l’armée d’occupation a arrêté un jeune du village d’Al-Walaja à l’ouest de la ville. Dans ce contexte, des colons israéliens, escortés par les forces d’occupation, ont détruit vers minuit une route menant vers un terrain appartenant à des Palestiniens dans la région de Khimar dans la localité de Battir à l’ouest de Beitlahm, dans le sud de la Cisjordanie occupée, selon Omar Al-Qaisi, l’un des propriétaires des terres. Enfin, les habitants du village de Ras Karkar, situé à l’ouest de Ramallah, se sont rendus dans la région pour protester contre l’installation d’une tente par les colons qui projettent de s’emparer de leurs terres, ont précisé les sources. La présence des colons dans cette région connue par la qualité de ses oliviers, est d’empêcher les agriculteurs d’élaguer leurs oliviers et de labourer leurs terres, a-t-on indiqué. (APS)